Karel Geraerts après la nouvelle victoire de l’Union en Europa League: « Ce bilan est un peu inattendu mais nous sommes loin d’être qualifiés »

Victor BONIFACE of Royale Union Saint Gilloise celebrates his goal during the UEFA Europa League, Group D football match between Royale Union Saint Gilloise and Malmo FF on September 15, 2022 at The King Power At Den Dreef Stadium in Louvain, Belgium (Photo by Matthieu Mirville/DPPI/LiveMedia/NurPhoto via Getty Images) NO USE CHINA. NO USE FRANCE. NO USE GERMANY. NO USE HUNGARY. NO USE SPAIN.
/ /

L’Union Saint-Gilloise a pris le dessus sur Malmö ce jeudi à Louvain dans le cadre de la deuxième journée de la phase de groupe de l’Europa League.

L’Union a fait preuve de caractère pour renverser Malmö, jeudi soir à Louvain. Menés à deux reprises, les Bruxellois se sont imposés 3-2 dans ce match comptant pour la 2e journée du groupe D de l’Europa League. « Je pense que toute l’équipe peut être fière de ce qu’elle a réalisé contre une formation suédoise bien organisée », a dit Karel Geraerts en conférence de presse.

Cette issue favorable n’empêche pas le technicien unioniste de pointer certains manquements. « Notre début de match a été très mauvais avec ce but évitable. Nous ne suivons pas le 2e ballon. En deuxième mi-temps, un nouveau moment de flottement nous coûte cher. On doit apprendre de ces situations », a analysé Geraerts. « J’ai vu une bonne réaction de mes joueurs. Nous avons recommencé à jouer avec confiance, avec des mouvements et des combinaisons. Ce n’était pas nécessaire d’avoir un tel scénario mais réagir est une qualité. »

Karel Geraerts a vécu un match rempli d’émotions ce jeudi soir. (Photo by DAVID PINTENS/BELGA MAG/AFP via Getty Images)

« Cela montre qu’il faut toujours croire en ce que l’on fait, au plan établi avant le match »

Sur la pelouse du stade Den Dreef, l’ancien milieu a connu un match « rempli d’émotions » avec des « buts tombés à des moments bizarres. Cela montre qu’il faut toujours croire en ce que l’on fait, au plan établi avant le match« , a dit Geraerts. L’Union jouera, dimanche à Eupen (16h), un dernier match avant la trêve internationale que Geraerts estime « très dur ». Elle reprendra à Louvain le 1er octobre, cinq jours avant un déplacement au Portugal, pour défier Braga dans un duel entre les deux équipes qui partagent la tête du groupe avec six points.

« Ce bilan est un peu inattendu mais une fois sur le terrain, nous voulons simplement montrer nos qualités. Ce 6/6 est superbe, nous qui faisons nos débuts en Europe. Il reste quatre matches et nous sommes loin d’être qualifiés. »