Le sans-faute de Brandon Mechele en Champions League peut-il lui permettre de rêver de Coupe du monde ?

Brandon Mechele réalise un parcours sans-faute en Ligue des Champions mais ne semble pas figurer dans les petits papiers de Roberto Martinez. (Photo by Rubén de la Fuente Pérez/NurPhoto via Getty Images)
Steve Van Herpe
Steve Van Herpe Steve Van Herpe est rédacteur de Sport/Voetbalmagazine.

Le défenseur de 29 ans, l’un des hommes forts de ces dernières semaines au Club Brugeois, postule de plus en plus énergiquement pour un billet en direction du Qatar. Roberto Martínez peut-il encore faire la sourde oreille ?

Zéro. C’est le nombre de minutes disputées par Brandon Mechele avec les Diables Rouges lors des six matchs de la Ligue des Nations en juin et en septembre. De tous les défenseurs de l’équipe éligibles pour l’une des trois places à l’arrière, il est le seul à ne pas avoir bénéficié de temps de jeu. La majorité du temps, il traînait son ennui dans les tribunes puisqu’il ne figurait quasiment jamais sur la feuille de match.

Lorsqu’on lui a demandé d’expliquer pourquoi il avait appelé certains joueurs mais ne les avait pas utilisés, Roberto Martínez avait répondu à l’époque : « Il y a deux étapes à franchir. D’abord, il faut impressionner pour être sélectionné, ensuite il faut se montrer à l’entraînement. Parce que la concurrence est vraiment féroce en équipe nationale. »

Le compartiment défensif est notre talon d’Achille depuis un petit temps. Dans le trio défensif central des Diables, il y a deux certitudes : les expérimentés Toby Alderweireld et Jan Vertonghen. Pour compenser leur manque de vitesse, Roberto Martínez a placé Leander Dendoncker à leurs côtés en juin et Zeno Debast en septembre. Des solutions qui ont semblé satisfaire le technicien catalan.

Le coéquipier de Brandon Mechele au FC Bruges, Dedryck Boyata, figure théoriquement devant lui dans la hiérarchie de Roberto Martinez. (Photo by VIRGINIE LEFOUR/BELGA MAG/AFP via Getty Images)

Une solution de rechange pour Alderweireld ?

On a appris à le comprendre depuis son arrivée à la tête de la Belgique: Martínez veut disposer d’un remplaçant pour chaque poste dans un grand tournoi. Après tout, que se passerait-il si Toby Alderweireld devait déclarer forfait avant ou pendant la Coupe du monde ? Le natif d’Anvers a souvent été aligné au centre de la défense à trois en Ligue des Nations. Qui peut le remplacer en cas de pépin ?

Le premier joueur théorique dans la hiérarchie des réservistes à ce poste est Dedryck Boyata. Cependant, le Bruxellois de 31 ans n’a pas encore impressionné depuis son arrivée au FC Bruges cette saison. Pas plus tard que le week-end dernier, contre l’Union, il a commis quelques fautes.

Il y a aussi Jason Denayer, qui, à 27 ans, essaie d’accumuler du rythme sous le maillot de Shabab Al-Ahli aux Émirats arabes unis. Un transfert qui lui permet sans doute de déjà s’habituer aux conditions climatiques du Qatar voisin, mais le niveau de l’UAE Pro League n’atteint certainement pas le niveau de la plupart des ligues d’Europe occidentale. Et malgré les progrès réalisés de ces dernières années, même l’ancien joueur du FC Bruges et d’Anderlecht Abdoulay Diaby confiait à Eleven Sports que seules deux ou trois équipes pourraient rivaliser avec la grande majorité des équipes de la Jupiler Pro League.

Ces dernières semaines, Wout Faes s’est de plus en plus mis en évidence et postule clairement aussi pour cette place de doublure d’Alderweireld. Récemment, sur Sky Sports, le sosie de David Luiz a été décrit comme le « candidat pour le titre officieux de transfert de la saison en Premier League ». Lors de la victoire 2-0 contre Leeds, les supporters de Leicester City l’ont désigné homme du match. Le défenseur de 24 ans est en partie à l’origine de la remontée au classement des Foxes, qui restaient sur un début de saison calamiteux et avaient même occupé la lanterne rouge. « Il y a à nouveau de l’agressivité dans la défense et la volonté de garder les filets inviolés. L’influence de Wout Faes y est pour beaucoup », résumait Sky Sports.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Brandon Mechele n’a commis aucune faute en quatre rencontres de Ligue des Champions et son équipe a réalisé quatre clean-sheets. (Photo by Joris Verwijst/Orange Pictures)

Un professionnel

Mais le défenseur central qui se distingue le plus en termes de performances de haut vol cette saison est certainement Brandon Mechele. Il est non seulement impeccable en Jupiler Pro League, mais aussi et surtout dans la Ligue des Champions.

Si le FC Bruges a pu conserver le zéro en quatre rencontres au plus haut niveau européen, c’est bien sûr grâce à un Simon Mignolet exceptionnel, mais aussi grâce aux qualités d’un Mechele qui apporte beaucoup de sérénité.

Un coup d’œil à ses statistiques en Ligue des Champions montre par exemple qu’il n’a pas commis la moindre faute en 360 minutes, et par conséquent n’a pas encore écopé d’un carton. Une performance remarquable quand on sait qu’il s’est souvent retrouvé en duel avec des attaquants de grande qualité comme Alvaro Morata, Antoine Griezmann, Patrik Schick ou Evanilson.

Ce détail n’est d’ailleurs pas sans rappeler le Toby Alderweireld de la grande époque. A Tottenham, il était réputé pour être l’un des défenseurs les plus propres de la Premier League. En 200 matches dans la compétition anglaise, il n’avait commis que 83 fautes, soit moins d’une en deux matches. Pas mal pour un défenseur central dont le rôle spécifique amène logiquement à commettre quelques fautes.

Même sur la scène nationale, Brandon Mechele n’intervient pas souvent de manière illicite pour museler son adversaire direct du match. Sur les 13 rencontres auxquelles il a pris part cette saison, il n’a commis que 6 fautes et ne s’est pas encore vu brandir de carton jaune. Un vrai roc défensif malgré une allure propre sur lui.

En dehors des terrains, il se montre également exemplaire. Ferran Jutglà, la sensation espagnole dans l’effectif des champions de Belgique avait confié que Mechele était le joueur qui l’avait le plus impressionné. « Brandon est un professionnel de la tête aux pieds », déclarait-il récemment dans les colonnes de Sport/Foot Magazine. « Tout le monde devrait le prendre en exemple, c’est d’ailleurs celui que j’essaie de suivre », concluait Jutglà.

Impeccable sur et en dehors du terrain, n’est-ce pas le type de joueur que Roberto Martínez est censé aimer ?

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici