Coefficient UEFA: pourquoi une non-qualification de La Gantoise pour l’Europa League ne serait qu’une demi-catastrophe pour le football belge

Gent's Hugo Cuypers looks dejected during the match between Cypriot soccer club Omonia Nicosia and Belgian team KAA Gent, first leg in the play-offs for the UEFA Europa League competition, Thursday 18 August 2022 in Gent. BELGA PHOTO BRUNO FAHY (Photo by BRUNO FAHY / BELGA MAG / Belga via AFP) (Photo by BRUNO FAHY/BELGA MAG/AFP via Getty Images) © Getty

Le premier moment de vérité de la saison pour le football belge aura lieu ce jeudi. L’Antwerp et Anderlecht valideront-ils leurs billets qualificatifs pour la Conference League et La Gantoise peut-elle encore renverser la vapeur contre l’Omonia Nicosie et prendre part à la phase de groupes de l’Europa League ? Si cette dernière ne devait pas arriver à ses fins et était reversée au sein de la Coupe d’Europe la moins prestigieuse, ce ne serait pas nécessairement une mauvaise nouvelle. Explications.

Pour trouver trace de cinq clubs belges alignés dans les phases de groupe des compétitions européennes, il faut remonter à la saison faste de 2016/17. Le FC Bruges défendait les couleurs du Royaume en Ligue des Champions tandis que Genk, La Gantoise, Anderlecht et le Standard se trouvaient en Ligue Europa. Les trois premiers cités se sont extirpés de leurs groupes pour disputer la phase à élimination directe. Anderlecht et Genk avaient même atteint les quarts de finale cette année-là.

Une époque à laquelle nous ne pouvons que rêver aujourd’hui, même s’il y a de fortes chances pour que nous retrouvions à nouveau cinq clubs belges en phase de poule cette saison. Le Club Brugeois et l’Union Saint-Gilloise sont déjà respectivement assurés de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, tandis que La Gantoise doit encore se battre pour disputer cette dernière. Anderlecht et l’Antwerp doivent eux se qualifier sous peine de voir leur campagne européenne s’achever dès ce jeudi soir.

Les équipes de Felice Mazzu et Mark van Bommel sont plutôt en bonne position pour se qualifier après les manches aller disputées en déplacement contre Young Boys Berne et Istanbul Basaksehir. En revanche, La Gantoise, battue sur ses terres 0-2 aura plus difficile de rejoindre les 32 qualifiés pour les groupes de l’Europa League. C’est donc un défi très ardu qui attendra Hein Vanhaezebrouck et ses hommes.

Gent’s Alessio Castro-Montes pictured in action during the match between Cypriot soccer club Omonia Nicosia and Belgian team KAA Gent, first leg in the play-offs for the UEFA Europa League competition, Thursday 18 August 2022 in Gent. BELGA PHOTO BRUNO FAHY (Photo by BRUNO FAHY / BELGA MAG / Belga via AFP) (Photo by BRUNO FAHY/BELGA MAG/AFP via Getty Images)

La course à la Champions League

Si une élimination de La Gantoise se traduirait par de belles affiches et plusieurs millions d’euros en moins, ce ne serait pas forcément une mauvaise chose pour le coefficient belge. Comme on vous l’a expliqué précédemment, la Belgique est de nouveau en course pour décrocher un billet direct pour les poules de la Ligue des champions lors de la saison 2024-25 (Elle n’en aura d’office pas pour la saison 2023-24). Pour cela, elle doit terminer parmi les dix premiers pays du classement à la fin de la saison. Aujourd’hui, notre pays occupe la dixième place.

Les clubs belges doivent absolument donc prendre des points, ce qui est plus facile en Conference League que dans les compétitions européennes d’un rang supérieur. Il suffit de se souvenir des résultats gantois qui, la saison dernière, était la seule équipe belge engagée dans cette compétition. C’est elle qui avait récolté le plus de points parmi nos représentants. La Gantoise a ainsi sauvé la saison européenne de notre pays.

Omonia’s players and Gent’s players pictured at the start of the match between Cypriot soccer club Omonia Nicosia and Belgian team KAA Gent, first leg in the play-offs for the UEFA Europa League competition, Thursday 18 August 2022 in Gent. BELGA PHOTO KURT DESPLENTER (Photo by KURT DESPLENTER / BELGA MAG / Belga via AFP) (Photo by KURT DESPLENTER/BELGA MAG/AFP via Getty Images)

Une victoire en Conference League rapporte au final autant de points pour le coefficient qu’une victoire dans les autres compétitions européennes. Ainsi, si La Gantoise gagne contre une équipe d’Europe de l’Est en Conference League, cela rapporte autant à la Belgique qu’un exploit contre une équipe issue d’un championnat européen de premier plan. De plus, Vanhaezebrouck et ses hommes se retrouveront aussi dans le pot 1 lors du tirage au sort de la Conference League, ce qui les assure pratiquement d’un deuxième tour presque certain, alors qu’en Europa League, les Buffalos se seraient retrouvés dans le pot 2. Dans le pot 1 de la C2, on trouve certaines grosses équipes comme Manchester United, Arsenal et l’AS Roma. Dans les autres pots, on retrouve aussi des formations solides comme l’Union Berlin, le Real Betis et Fribourg, ce qui réduit les garanties de victoires.

En attendant, nous avons reçu de bonnes nouvelles. Nos concurrents pour la 10e place ont déjà perdu des plumes. La Serbie (désormais 11e) a perdu deux de ses quatre clubs lors des éliminatoires et la Norvège a déjà dû dire adieu à un des siens puisque l’Antwerp a éliminé Lilleström en Conference League. Les Norvégiens pourraient d’ailleurs perdre un autre représentant si Molde ne passe pas l’obstacle des Autrichiens de Wolfsberger, toujours en Conference League. En d’autres termes, c’est le moment idéal pour présenter cinq clubs en phase de poule de prendre un maximum de points lors des prochaines rencontres européennes. Que ce soit en Europa League ou en Conference League , cela n’a pas d’importance.

Stand Europese coëfficiënt

PaysCoefficientEquipes encore en course
8. Ecosse34,2003/5
9. Autriche31,0005/5
10. BELGIQUE30,4005/5
11. Serbie28,7502/4
12. Norvège26,5003/4
(13. Russie)26,2150
14. Ukraine25,7003/5

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici