Bundesliga: Fribourg ou la force de la stabilité

(Photo by Harry Langer/DeFodi Images via Getty Images)
/ /

Voici la grande révélation de cette saison en Bundesliga. Fribourg prouve comment atteindre le sommet, même avec des ressources limitées.

Par Roland Zorn

Ce vendredi, la Bundesliga reprendra ses droits avec un duel alléchant entre le RB Leipzig et le Bayern Munich, le leader de la compétition. Le lendemain, le SC Fribourg, le deuxième du classement, sera confronté à un périlleux déplacement à Wolfsburg. Les Breisgau-Brasilianer, qui participent également à la Ligue Europa et ont pris 14 points sur 18 en phase de groupe, dépassent toutes les attentes cette saison. Le club de la Forêt-Noire ne jure que par la stabilité et la continuité. L’entraîneur Christian Streich en est la preuve vivante puisqu’il est en place depuis le 29 décembre 2011. Avant d’être le guide principal de Fribourg, il s’était occupé des jeunes avant d’être un membre du staff de l’équipe première pendant six années. A 57 ans, Streich entretient une relation fusionnelle avec le club. Il habitait d’ailleurs juste en face du vieux stade. Pourtant, malgré cette longévité, il n’a prolongé ses contrats successifs que d’une année à chaque fois. Traditionnellement, le SC Fribourg n’est pas un cimetière à entraîneurs. Volker Finke, y a par exemple travaillé pendant 16 ans. Le personnel du club ne connaît pas non plus d’incessants changements. Le directeur des sports, Klemens Hartenbach, est en place depuis maintenant 20 ans. Il travaille en étroite collaboration avec l’entraîneur principal. Les deux hommes semblent sur la même longueur d’ondes.

Il fut un temps pas encore si lointain où Fribourg commençait la saison avec l’ambition de ne pas être relégué. Depuis lors, il s’est installé dans le subtop du championnat allemand. Les Brésiliens du Breisgau ont terminé à la sixième place lors du dernier exercice. Ils ont aussi disputé la finale de la Coupe, perdue aux tirs au but, contre le RB Leipzig. Cette croissance est le grand mérite de Christian Streich. Fribourg peut s’appuyer sur une attaque virevoltante et une défense robuste, mais cela ne doit pas porter atteinte à l’ADN du club. L’intelligence de jeu est également un facteur important dans la philosophie de Streich. C’est d’ailleurs un élément primordial dans le recrutement. Le club allemand a mis en place un excellent système de scouting qui lui permet de recruter d’excellents joueurs à moindre prix. Notre compatriote Hugo Siquet, recruté en janvier 2022 et prêté depuis la semaine dernière au Cercle Bruges, est l’une des exceptions négatives qui ne confirme pas la règle. Au dire de tous, le latéral formé au Standard a éprouvé des difficulté à s’adapter au rythme de jeu.

Christian Streich entraîne Fribourg depuis 2011. (Photo by Roland Krivec/DeFodi Images via Getty Images)

Le SC Fribourg tutoie encore les sommets alors qu’il s’attendait à vivre une saison difficile après la vente de son international Nico Schlotterbeck au Borussia Dortmund. Le défenseur a gonflé les caisses du club de 20 millions d’euros et le vide laissé sur le terrain a rapidement été comblé. Dans l’organisation de Fribourg, il y a une stabilité aussi bien dans la direction que dans la politique sportive. Christian Streich est un entraîneur qui préfère travailler avec une équipe type afin de disposer de plus d’automatismes.

Fribourg grandit aussi année après année sur le plan financier. Il a clôturé la saison 2021-22 avec un chiffre d’affaires record de 114,9 millions d’euros. Il a aussi suscité un engouement auprès du public en voyant son nombre de membres tripler: de 15000 à 46 000 au cours des cinq dernières années. Reste à savoir ce que ce boom va donner et quel sera le potentiel de croissance du club. Aujourd’hui, Fribourg talonne le Bayern Munich de quatre points en championnat et personne n’ose parler de titre. On préfère évoquer un club financièrement sain qui joue depuis la saison dernière dans un stade flambant neuf d’une capacité de 34 700 places, dont 12 400 sont encore debout. Avec 230 000 habitants, Fribourg est une ville relativement petite. Cela limite les possibilités de croissance. C’est aussi pour cette raison que le club souhaitait poser des fondations stables de manière réfléchie. Mais ces objectifs, selon Christian Streich, ne pourront être atteints que si le club obtient des résultats supérieurs aux attentes.

Fribourg évolue désormais dans un stade flambant neuf de 34000 places. (Photo by Alex Grimm/Getty Images)