Opinion

Steve Van Herpe

« Eden Hazard va s’en sortir »

Steve Van Herpe Steve Van Herpe est rédacteur de Sport/Voetbalmagazine.

Enfin ! Il est encore là. Eden Hazard a décidé du résultat du match de Ligue des champions du Real Madrid contre le Celtic, ce merdi soir. Il a été l’auteur d’une passe décisive avant de faire trembler lui-même les filets écossais. Steve Van Herpe, journaliste à Sport/Foot Magazine, se montre optimiste pour l’avenir du capitaine des Diables rouges.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres nous dit la formule consacrée. Et c’est d’autant plus vrai au Real Madrid où les places dans le onze de base sont encore plus chères que votre facture de gaz. Lorsque Karim Benzema a été contraint de quitter la pelouse du Celtic Park après seulement une demi-heure de jeu, ce mardi, Eden Hazard ne s’est pas posé de question au moment d’enfiler le costume de « faux 9 » de la star française. Une heure plus tard, il avait donné une passe décisive et marqué un but.

A propos de cette position, Carlo Ancelotti ne nous avait pas vraiment menti. S’il a enchaîné les excuses pour justifier le fait qu’il ne faisait même pas monter au jeu le capitaine des Diables lors des deux dernières sorties du Real, Carletto avait expliqué, avant même le coup d’envoi de la saison, qu’il souhaitait essayer notre compatriote dans ce rôle.

Lors de la préparation estivale, il avait joint le geste à la parole, mais dès que la compétition a repris ses droits, l’intouchable Benzema était naturellement de retour dans l’équipe.

La blessure du Français a permis à Eden Hazard d’avoir droit à une vraie chance. En dehors de Mariano Díaz, les Merengue ne comptent pas d’autres attaquants de pointe dans leur noyau. Sur le pelouse de Glasgow, il est apparu clairement qu’Eden Hazard serait bien le premier remplaçant de KB9, âgé de 34 ans.

La saison dernière, le Real Madrid s’est souvent retrouvé démuni lorsque Benzema manquait à l’appel. L’équipe éprouvait alors les pires difficultés à marquer. L’exemple le plus flagrant est sans doute ce Clasico perdu 0-4 au Santiago Bernabeu. Lors des rares rencontres où le numéro 9 était absent, Ancelotti a tenté plusieurs solutions et toutes se sont avérées inefficaces. Même Gareth Bale, pourtant plus en odeur de sainteté, a été testé à cette position d’attaquant central. Avec Eden Hazard, l’entraîneur italien a peut-être trouvé le bon maillon.

Une poignée de main plutôt glaciale entre Ancelotti et Hazard après le coup de sifflet du match. (Photo by ANDY BUCHANAN / AFP) (Photo by ANDY BUCHANAN/AFP via Getty Images)

On sait que le rôle de « faux 9 » n’est pas le préféré du capitaine de l’équipe nationale belge. Cependant, au sein d’une équipe qui aime combiner au sol et avec des joueurs capables d’exécuter ce style de jeu à la perfection, ce ne sera pas une punition pour Hazard. Cette nouvelle place pourrait aussi lui permettre d’améliorer la qualité de ses statistiques qui sont bien décevantes depuis qu’il a déposé ses valises à la Casa Blanca en août 2019. La dernière fois que le Brainois avait d’ailleurs marqué et adressé une passe décisive lors d’un même match au Real remonte au 5 octobre de l’année de son arrivée, contre Grenade. Cela fait donc presque trois ans, alors que son dernier goal en Ligue des Champions remontait à 23 mois.

Mentionnons aussi le fait que le nom d’Eden Hazard n’est plus lié à des communiqués médicaux au Real Madrid. Le Belge apparaît plus en forme que jamais grâce au travail de l’ombre effectué sous la direction du préparateur Antonio Pintus. Mais sans doute que le Belge a aussi eu un déclic mental qui lui a permis de comprendre qu’il ne pourrait plus éternellement ne s’appuyer que sur son seul talent.

Voici donc tout un tas de raisons de croire au retour au premier plan de notre capitaine diabolique. Mais en football, tout peut aussi aller très, très vite. La veille de ce déplacement à Glasgow, la presse espagnole évoquait les mots d’Hazard, sur le banc, lors de la dernière journée de Liga. Il se plaignait auprès de Lucas Vazquez qu’Ancelotti effectuait toujours les mêmes remplacements.

Hier, il est revenu en pleine lumière le temps d’une soirée, mais il faudra voir combien de temps Karim Benzema sera écarté des terrains (ce sera finalement deux à trois semaines). Carlo Ancelotti va-t-il aussi changer son fusil d’épaule après cette entrée réussie ? De tout cela, ainsi que de sa régularité, dépendra le retour au premier plan d’Eden Hazard. Mais aujourd’hui, on ne peut faire qu’une seule chose: croiser les doigts !

Karim Benzema souffre d’une blessure à la cuisse droite, a annoncé le Real Madrid mercredi.

« Après les examens réalisés à notre joueur Karim Benzema (…), une lésion au muscle semi-tendineux ainsi qu’une surcharge musculaire, tous deux au quadriceps de la jambe droite, ont été diagnostiquées », a indiqué le Real Madrid dans un communiqué diffusé mercredi après-midi, sans préciser la durée de l’absence de l’attaquant.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici