Wout van Aert s’impose en coupe du monde malgré de nombreuses péripéties: « Je n’aurais pas apprécié de ne pas gagner à cause d’un incident aussi stupide »

Wout Van Aert et l'essui qui aurait pu lui faire perdre la course. BELGA PHOTO DAVID PINTENS

Le champion de Belgique s’est imposé à Dubin pour la première épreuve de Coupe du monde disputée dans la capitale irlandaise. Un bout de tissu qui s’est pris dans son dérailleurs aurait pu le faire perdre, mais il a réussi à l’emporter malgré tout devant Laurens Sweeck et le champion du monde Tom Pidcock.

Wout van Aert s’est imposé à Dublin en Irlande dimanche dans une course comptant pour la Coupe du monde de cyclocross. Le champion de Belgique signe sa première victoire de la saison dans les labourés, pour sa deuxième course, mais il a dû cravacher pour s’offrir son premier bouquet de la saison.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

« Heureusement que tout se termine sur une note positive. Autrement, Je n’aurais pas vraiment apprécié d’être venu jusqu’ici pour ne pas gagner à cause d’un incident aussi stupide », a commenté Wout van Aert faisant référence à un bout de tissu s’étant coincé dans les rayons de son vélo à trois tours de la fin le forçant à faire demi-tour vers le poste matériel pour changer de monture. « Ce fut une course très difficile, je me suis retrouvé assez loin au départ et j’ai dû faire de gros efforts pour revenir. J’ai fini par trouver mon rythme, mais je n’avais pas vraiment de bonnes sensations au début », a commenté Wout van Aert au micro des organisateurs. « Et puis il y a eu cet épisode avec le tissu. Visiblement, on essaie de m’arrêter par tous les moyens », a plaisanté l’Anversois qui posera avec l’intrus sur le podium. « Heureusement cela dit que je vois très vite que quelque chose bloque ma roue, comme ça je pouvais faire demi-tour pour rentrer au poste matériel et changer de vélo (comme le règlement l’autorise, ndlr). Cela m’a boosté et j’ai bien fini. Tout le monde s’attendait à ce que je gagne facilement, mais ce n’était pas du tout mon sentiment. J’ai mis du temps pour trouver mes marques sur ce parcours ».

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Wout van Aert n’a pas traîné, comme d’autres de ses collègues, pour rallier l’aéroport, à destination de l’Espagne pour le Belge où il rejoint ses équipiers de Jumbo-Visma en stage à Valence.