Un nouveau « record arc-en-ciel » pour Patrick Lefevere après le titre mondial de Remco Evenepoel

Remco Evenepoel a gardé le maillot arc-en-ciel dans la maison Quick.Step. (Photo by Tim de Waele/Getty Images)

Patrick Lefevere a déclaré à plusieurs reprises qu’il était amoureux du maillot arc-en-ciel. Ce n’est pas une coïncidence, car aucun directeur d’équipe ou directeur sportif n’a jamais récolté plus de titres mondiaux sur route avec ses coureurs que lui.

« J’avais perdu le compte », nous confiait Patrick Lefevere lorsqu’on lui demandait combien de maillots arc-en-ciel il avait déjà décroché chez les pros avec ses coureurs. Dans l’euphorie qui a suivi le sacre de Remco Evenepoel à Wollongong, le calcul semblait un peu compliqué pour le manager emblématique de Quick-Step.

Nous l’avons réalisé pour lui. Depuis ce dimanche dernier, ce nombre s’élève à sept : le premier avec Tom Boonen en 2005, puis deux fois avec Paolo Bettini en 2006 et 2007 (trois années consécutives, donc), une fois avec Michal Kwiatkowski en 2014, et un nouveau triplé avec Julian Alaphilippe en 2020 et 2021, et avec Remco Evenepoel cette année.

Lefevere peut même en ajouter trois autres, lorsqu’il était directeur d’équipe chez Mapei-GB/Bricobi dans les années 1990. Ceux d’Abraham Olano en 1995, de Johan Museeuw en 1996 et d’Oscar Camenzind en 1998.

Tom Boonen a offert le premier maillot arc-en-ciel de l’ère Quick.Step. (Photo by Bryn Lennon/Getty Images)

A cette nuance près que Lefevere s’occupait principalement du « clan » belge au sein de la super formation italienne dans ces années-là. Il a donc moins contribué aux succès d’Olano et de Camenzind qu’à celui de Museeuw.

Même sans ces trois (ou deux) maillots arc-en-ciel, Patrick Lefevere trône en tête du classement des directeurs sportifs ou d’équipe ayant remporté le plus de titres mondiaux avec un de leurs coureurs. Même si, bien sûr, les sélectionneurs nationaux jouent également un rôle important dans ce domaine.

En tant que directeur d’équipe de Quick-Step, Lefevere, avec sept titres mondiaux, en compte un de plus que Lomme Driessens. Ce dernier a remporté six maillots irisés avec ses coureurs : Theo Middelkamp et 1947, Fausto Coppi en 1953, Rik Van Looy en 1960 et 1961, Eddy Merckx en 1971 et Freddy Maertens en 1976. Que du beau monde.

Avec aussi le titre mondial de Johan Museeuw à Lugano, Lefevere en compte même à huit, et avec celui d’Olano et de Camenzind, il arriveindirectement même à dix.

Aucun entraîneur national ne peut non plus égaler ce chiffre, puisque le détenteur du record, Alfredo Martini, en charge de la sélection italienne de 1975 à 1997, n’en a récolté « que » six (avec Francesco Moser en 1977, Beppe Saronni en 1982, Moreno Argentin en 1986, Maurizio Fondriest en 1988 et Gianni Bugno en 1991 et 1992).

Romans Vainsteins est arrivé chez Domo-Farm Frites, dirigée par Lefevere, alors qu’il avait remporté le maillot de champion du monde au sein d’une autre formation. (Photo by Tim De Waele/Getty Images)

Deux transferts arc-en-ciel

Il est intéressant de noter que Lefevere a également attiré à deux reprises un coureur qui était devenu champion du monde l’année précédente. Lors de la saison 2000, alors qu’il vient d’être promu directeur d’équipe chez Mapei-Quick-Step, il attire Oscar Freire. Ce dernier avait décroché la tunique irisée à la surprise générale en 1999, à Vérone. Il défendait alors les couleurs de l’équipe espagnole Vitalicio Seguros.

L’année suivante, Lefevere obtient la signature de Romans Vainsteins chez Domo-Farm Frites, sa nouvelle équipe en 2001. Le Letton était devenu champion du monde quelques semaines auparavant à Plouay. Lors de cette édition, Vainsteins a même reçu l’aide de son futur coéquipier Axel Merckx alors qu’il était distancé dans le dernier tour.

Il a pu rattraper le groupe principal et a levé les bras au terme du sprint. Lefevere comptait un maillot arc-en-ciel en sa possession. De son propre aveu, il n’aurait pas osé rêver qu’il y en aurait sept de plus (chez Quick-Step).

Dix titres de contre-la-montre

A ces titres sur la course en ligne, vous pouvez ajouter dix titres mondiaux dans le contre-la-montre, puisque Quick-Step (sous différents noms) s’est également offert le titre mondial du contre-la-montre par équipe à quatre reprises, entre 2012 et 2018. Quant à Michael Rogers (2003, 2004, 2005) et Tony Martin (2012, 2013, 2016), ils ont chacun offert à Lefevere trois médailles d’or mondiales dans l’effort individuel.

Tony Martin a remporté trois championnats du monde du contre-la-montre dans l’équipe de Patrick Lefevere. (Photo by Bryn Lennon/Getty Images)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici