Retrouvez toutes les sélections pour les championnats du monde de cyclisme

Le podium des derniers mondiaux de Louvain. (Photo by Luc Claessen/Getty Images)
/ /

Cet article sera mis à jour avec les annonces de sélections des différents pays.

Wout van Aert et Remco Evenepoel, un serpent à deux têtes pour la Belgique

Sven Vanthourenhout a dévoilé sa sélection pour les Mondiaux de cyclisme, prévus du 18 au 25 septembre à Wollongong en Australie. Wout van Aert et Remco Evenepoel seront les leaders tandis que Dylan Teuns est le grand absent.

Van Aert et Evenepoel seront entourés de Jasper Stuyven, Nathan Van Hooydonck, Yves Lampaert, Quinten Hermans, Pieter Serry et Stan Dewulf.

Jasper Philipsen, Greg Van Avermaet, Dries Van Gestel et Louis Vervaeke sont eux les quatre réservistes. « Nous avons construit une équipe en fonction de Wout van Aert et Remco Evenepoel », a expliqué Vanthourenhout mardi en conférence de presse. « Stan Dewulf est peut-être un nom surprenant mais il revient assez souvent dans le peloton. C’est un coureur sous-estimé et recherché par de nombreuses équipes. » Une sélection dont Dylan Teuns, vainqueur de la dernière Flèche Wallonne, est le grand absent. « Dylan est un coureur fantastique mais il faut faire des choix. Ce n’est jamais agréable de décevoir un coureur comme Dylan Teuns. Nous avons en parlé mais ce ne sont pas les discussions les plus faciles », a précisé le sélectionneur.

Le podium du dernier Liège-Bastogne-Liège défendra les couleurs belges à Wollongong. (Photo by Luc Claessen/Getty Images)

L’année dernière à Louvain, Wout van Aert était le seul leader belge avec Evenepoel comme lieutenant. « Nous aurons deux leaders qui seront sur le même pied d’égalité. C’est un duo compatible et ils devront se trouver s’ils veulent devenir champions du monde. Ce sont deux très bons coureurs qui peuvent parfaitement gérer la finale d’une telle course. Nous avons discuté de la sélection avec les deux au préalable, mais il n’y avait aucune exigence. »

Reste à voir dans quel état physique sera Evenepoel qui a participé au Tour d’Espagne. « Nous en avons discuté en amont. La Vuelta demande beaucoup d’énergie mais Remco est un vrai professionnel. Après la Vuelta, il va se concentrer sur les Mondiaux et sa récupération sera très importante. »

Alaphilippe défendra son titre avec Cosnefroy rappelé de dernière minute, mais sans Gaudu

Feu vert pour Julian Alaphilippe: le double champion du monde en titre, poursuivi par la malchance cette saison, fait bien partie de l’équipe de France pour les Mondiaux de cyclisme sur route en Australie, annoncée mardi par le sélectionneur Thomas Voeckler.

Il est accompagné dans la sélection pour la course en ligne, le 25 septembre à Wollongong, par Romain Bardet, Christophe Laporte, Valentin Madouas, Quentin Pacher, Florian Sénéchal, Pavel Sivakov et Bruno Armirail. Ce dernier a disputé également l’épreuve du contre-la-montre.

Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën) a finalement remplacé l’autre Français engagé sur ce chrono, Rémi Cavagna (Quick-Step Alpha Vinyl) dans la sélection française pour la course en ligne messieurs des championnats du monde de cyclisme qui aura lieu dimanche à Wollongong en Australie, a indiqué la fédération française de cyclisme (FFC) ce mercedi 21 septembre.

Récent vainqueur du GP de Québec, Cosnefroy, 26 ans, était un des grands absents de la liste dévoilée la semaine dernière par le sélectionneur français Thomas Voeckler. 

Parmi les principaux absents figurent David Gaudu, quatrième du Tour de France, Benoît Cosnefroy, vainqueur vendredi dernier du GP de Québec, le sprinteur Arnaud Démare, Guillaume Martin ou encore Thibaut Pinot. Julian Alaphilippe, 30 ans, n’a plus couru depuis le 31 août et son abandon sur chute lors de la 11e étape du Tour d’Espagne, qu’il a quitté avec une luxation de l’épaule droite. Sur le papier, sa sélection ne faisait toutefois guère de doute dans la mesure où une place est réservée au champion du monde en titre indépendamment du quota de huit coureurs auquel l’équipe de France a droit. Thomas Voeckler n’avait donc pas à choisir entre lui et un autre.

Julian Alaphilippe remettra bien son titre de champion du monde en jeu le 25 septembre prochain. (Photo by Tim de Waele/Getty Images)

Mais sa sélection vient aussi acter le fait qu’il a pu rapidement reprendre l’entraînement après son abandon sur la Vuelta, motivé par la perspective de défendre son maillot arc-en-ciel à Wollongong, sur la côte est de l’Australie, sur un tracé de 266,9 km taillé pour ses qualités de puncheur. Si Alaphilippe participe bel et bien à la course en ligne, ils seront neuf Français au départ. Et si jamais il devait renoncer d’ici là parce qu’il ne se sent pas prêt, ils seront donc huit, comme les autres grandes nations du cyclisme.

Mathieu van der Poel et Dylan van Baarle seront les armes néerlandaises

Mathieu van der Poel sera le leader de l’équipe des Pays-Bas lors des Mondiaux de cyclisme sur route organisés à Wollongong, en Australie (18-25 septembre). Le sélectionneur Koos Moerenhout a dévoilé lundi sa sélection de huit coureurs, qui comprend aussi Dylan van Baarle, vice-champion du monde l’an passé à Louvain.

Bauke Mollema, Daan Hoole, Pascal Eenkhoorn, Wout Poels, Jan Maas et Taco van der Hoorn complètent la sélection. Mollema et Hoole disputeront aussi le contre-la-montre et s’aligneront également sur le relais mixte aux côtés de Van der Poel et, côté féminin, d’Ellen van Dijk, d’Annemiek van Vleuten et de Rejanne Markus. « Mathieu est le fer de lance, mais nous voulons certainement utiliser la force de toute l’équipe », a expliqué Moerenhout. « Pour autant que l’on puisse comparer le parcours d’un Mondial à une classique, c’est un mélange du Tour des Flandres, de l’Amstel Gold Race et de Liège-Bastogne-Liège. » « Ces dernières années, le tempo des Mondiaux a souvent été élevé, et combiné aux 4.000 mètres environ de dénivelé, ce championnat sera à nouveau une bataille d’usure, en particulier lorsque nous aurons franchi la barre des 200 kilomètres. La dernière ascension juste avant l’arrivée invite aux attaques », a ajouté le sélectionneur néerlandais.

Mathieu van der Poel et Tadej Pogacar seront les fers de lance des Pays-Bas et de la Slovénie à Wollongong. (Photo by Tim de Waele/Getty Images)

Primoz Roglic renonce aux Mondiaux

Primoz Roglic ne participera pas la semaine prochaine aux championnats du monde de cyclisme sur route à Wollongong en Australie. Le coureur slovène de l’équipe Jumbo-Visma a chuté lors de la 16e étape du Tour d’Espagne le 6 septembre et a abandonné en raison de ses multiples contusions.

Le double vainqueur du Tour Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) est le leader de l’équipe slovène, qui ne comptera que six coureurs au lieu de huit. Il a remporté le Grand Prix de Montréal (WorldTour) dimanche, sa 44e victoire professionnelle et la 14e de l’année.

En plus de Roglic, Luka Mezgec (BikeExgchange-Jayco) blessé et Matej Mohoric (Bahrain-Victorious) malade ont aussi renoncé à se rendre en Australie. « Nous ne pouvons pas donner le tempo parce qu’il nous manque deux coureurs », a déclaré le sélectionneur national Uros Murn en annonçant l’équipe lors d’une conférence de presse à Ljubljana. « Mais nous attendons beaucoup de Pogacar. Il est notre plan A, mais nous avons aussi un plan B avec Jan Tranik (Bahrain-Victorious) . Il est actuellement en pleine forme et pourrait jouer un rôle central. » En plus de Pogacar et Tranik, Murn a sélectionné Jan Polanc (UAE Team Emirates), Domen Novak (Bahrain-Victorious), David Per (Adria Mobil) et Jaka Primozic (Hrinkow Advarics Cycleang).

Une sélection italienne comptant de nombreux atouts dont le tenant du titre Filippo Ganna sur le contre-la-montre

Matteo Trentin et Alberto Bettiol dans la course en ligne et le double champion du monde en titre Filippo Ganna dans le contre-la-montre seront les chefs de file de l’équipe d’Italie lors des Mondiaux de cyclisme sur route de Wollongong, en Australie (18-25 septembre).

Daniele Bennati, désormais sélectionneur des Azzurri depuis novembre 2021, a dévoilé lundi la liste des dix coureurs transalpins retenus pour la course en ligne au lendemain du GP de Montréal.  « Je dirais que nous avons Bettiol (vainqueur du Tour des Flandres en 2019, ndlr) et Trentin, champion d’Europe en 2018 et vice-champion du monde en 2019, comme piliers », a commenté Bennatti sur le site de la fédération. « Bagioli (3e du GP de Montréal dimanche) est clairement en train de grandir. Nous ne sommes pas favoris, mais c’est une équipe imprévisible, avec des coureurs qui ont souvent fait de bonnes choses avec le maillot bleu. Rappelons, par exemple, les victoires européennes d’Affini dans les catégories mineures, le titre mondial U23 de Battistella en 2019, ainsi que les performances précitées de Matteo Trentin », a précisé Bennatti.  L’Italie espère davantage briller de nouveau dans l’épreuve chronométrée avec Filippo Ganna qui visera en Australie un troisième titre consécutif.

Même si Marco Velo, sélectionneur dans cette discipline, a reconnu se méfier de la concurrence du Suisse Stephan Küng (champion d’Europe 2021 du chrono) ou de Remco Evenepoel. Si Ganna ne fera que le chrono, Matteo Sobrero et Edoardo Affini doubleront contre-la-montre et course en ligne. La sélection pour la course en ligne s’envolera de Milan le 16 septembre. La sélection des dix Italiens pour la course en ligne: Edoardo Affini (Jumbo Visma), Davide Ballerini (Quick-Step Alpha Vinyl), Andrea Bagioli (Quick-Step Alpha Vinyl), Samuele Battistella (Astana Qazaqstan), Alberto Bettiol (EF Education Easypost), Nicola Conci (Alpecin Deceuninck), Lorenzo Rota (Intermarché-Wanty Gobert), Matteo Sobrero (Bike Exchange-Jayco), Matteo Trentin (UAE Team Emirates) et Filippo Zana (Bardiani CSF).

En l’absence de Jonas Vingegaard et Mads Pedersen, les Danois confieront leurs chances entre les mains de Jakob Fuglsang. (Photo by JASPER JACOBS/BELGA MAG/AFP via Getty Images)

Une sélection danoise emmenée par Fuglsang et privée de Vingegaard et de Pedersen

Jakob Fuglsang (Israel-Premier Tech), 3e du Tour de Suisse cette année, emmènera l’équipe du Danemark aux Mondiaux de cyclisme sur route organisés du 18 au 25 septembre à Wollongong à une centaine de kilomètres au sud de Sydney, en Australie.

Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), vainqueur du Tour de France 2022, et Mads Petersen (Trek-Segafredo), champion du monde 2019 et récent maillot vert de la Vuelta où il a gagné trois étapes, ne figurent pas dans l’équipe. Magnus Cort (EF Education-EasyPost), Mikkel Honoré (Quick-Step Alpha Vinyl), Mattias Skjelmose (Trek-Segafredo), Alexander Kamp (Trek-Segafredo), Michael Morkov (Quick-Step Alpha Vinyl), Anthon Charmig (Uno-X) et Mikkel Bjerg (UAE Team Emirates) sont les autres coureurs retenus par le sélectionneur Anders Lund.

L’Espagne privé des leaders de la Movistar et de Juan Ayuso

Juan Ayuso (UAE Team Emirates), troisième de la Vuelta dimanche, devait être le leader l’équipe d’Espagne dans la course sur route des championnats du monde de cyclisme le 25 septembre à Wolllongong en Australie. Il a cependant déclaré forfait quelques jours plus tard et a été remplacé par Ivan Garcia Cortina. Le sélectionneur national Pascual Momparler a annoncé la liste des coureurs retenus, lundi. Sa sélection ne comprend qu’un seul élément de la formation Movistar : Oier Lazkano. La principale formation espagnole a refusé de libérer ses leaders.

Movistar veut se concentrer sur son maintien dans le WorldTour dans les semaines à venir et se concentrer sur les épreuves de fin de saison. En Belgique, Lotto Soudal a pris une décision similaire. Alejandro Valverde, champion du monde en 2018, et Enric Mas, deuxième de la Vuelta derrière Remco Evenepoel, ne se rendront pas en Australie en raison de la décision de Movistar.

L’Espagne sera privée des coureurs Movistar Enric Mas et Alejandro Valverde, en lutte pour maintenir leur équipe en World Tour, et ne s’appuiera pas non plus sur sa jeune pépite Juan Ayuso qui fêtera ses 20 ans dans le courant du mois de septembre . (Photo by Atilano Garcia/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)

Pour Valverde, 42 ans, c’était sa dernière chance d’enfiler un second maillot arc-en-ciel. Il prendra sa retraite à la fin de la saison. Ayuso sera entouré en Australie par Marc Soler (UAE Team Emirates), Urko Berrade (Equipo Kern Pharma), Roger Adrià (Equipo Kern Pharma), Jesús Ezquerra (Burgos-BH), Eduard Prades (Caja Rural), Gotzon Martín (Euskaltel-Euskadi) et Oier Lazkano (Movistar).

Lazkano s’alignera dès ce dimanche 18 septembre dans l’épreuve contre-la-montre.