Remco Evenepoel, médaillé de bronze sur le contre-la-montre: « Dans mon oreillette, il n’était question de Küng et Ganna, pas de Foss »

Remco Evenepoel était satisfait de sa 3e place au chrono du mondial. (Photo by Tim de Waele/Getty Images)
/ /

Remco Evenepoel, était finalement satisfait à la sortie d’un contre-la-montre pour lequel il avait des craintes. Il raconte aussi une anecdote sur sa course qui explique sa surprise à l’énoncé du nom du vainqueur.

Honnêtement ? Au début de la semaine, je me sentais mal et je craignais un peu pour ce contre-la-montre des Mondiaux », a confié Remco Evenepoel après sa troisième place, dimanche, à Wollongong. « Aujourd’hui, c’est le premier jour où je me sens un peu normal. Donc je suis heureux d’avoir eu un tel chrono dans les jambes. »

Le titre mondial est revenu au Norvégien Tobias Foss devant le Suisse Stefan Küng. « Deux gars étaient plus forts aujourd’hui », a reconnu Evenepoel. « Bien sûr, Foss est une surprise pour moi aussi. Dans l’oreillette, il n’était question que de Küng et Ganna, pas de Foss. Je reprends beaucoup de temps à Küng dans le final, mais cela n’a pas suffi pour obtenir plus que le bronze. Et Foss gagne. Si tu regardes ses dix derniers kilomètres, c’est impressionnant. Si tu peux rouler aussi fort à la fin, cela signifie simplement que tu es meilleur que les autres. C’est fort. »

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

« Niveau puissance, j’ai roulé mon meilleur contre-la-montre, certainement sur un tel parcours », a analysé le Belge. « Je ne pouvais pas faire plus. Je ne peux certainement pas utiliser la Vuelta comme excuse. J’avais dit que je ne le ferais pas et je reste sur cette ligne. Je ne suis pas déçu, je trouve juste dommage qu’à nouveau, ça passe tout près pour notre pays. Nous étions déjà passés tout près plusieurs fois, mais n’avons jamais décroché l’or. Même Van Aert était trop juste. Je dois continuer à courir après ce titre mondial, sur un parcours un peu moins technique je peux peut-être gagner. »

« Je pourrais m’endormir ici et maintenant à table », a ajouté Evenepoel. « Je commence à sentir la saison et j’espère pouvoir bien récupérer, ce sera nécessaire pour la course en ligne dimanche. Une course de sept heures, tu dois être frais. »