Quatre équipes belges seront présentes sur le Tour de France 2023

Les formation Soudal-Quick-Step et Alpecin-Fenix seront bien au départ du prochain Tour de France. (Photo by Michael Steele/Getty Images)
/ /

Le plateau des 22 formations de l’édition 2023 a été complété par Israël Premier Tech et Uno-X, dont ce sera la première participation. Lotto Dstny, relégué du World Tour cette saison, figurera bien aux côtés des formations Quick.Step, Alpecin et Intermarché.

Les organisateurs du Tour de France ont invité mercredi les équipes israélienne Israël Premier Tech et norvégienne Uno-X pour compléter le plateau des 22 formations qui prendront le départ de l’édition 2023 le 1er juillet à Bilbao.

Sur les 22 équipes (de 8 coureurs) sélectionnées, vingt l’ont été automatiquement puisque le règlement de l’Union cycliste internationale (UCI) prévoit la participation obligatoire des 18 équipes du WorldTour (1re division) ainsi que des deux équipes ProTeams (2e division) les mieux classées, en l’occurrence la formation belge Lotto Dstny et la française Total-Energies.

Restait à la discrétion des organisateurs d’Amaury Sports Organisation (ASO) l’attribution de deux wild-cards. Souvent sur les grands tours, elles vont à des équipes issues du pays-hôte. Mais la disparition de la structure B&B Hotels et la qualification automatique de Total-Energies ont changé la donne. C’est donc l’équipe Israël Premier Tech du quadruple vainqueur du Tour Chris Froome, reléguée du World Tour en fin d’année dernière, et Uno-X qui héritent des deux invitations si convoitées pour la plus grande course du monde qui partira de Bilbao en Espagne pour arriver sur les Champs-Elysées trois semaines plus tard. « C’est une sélection sans surprise. Parfois le choix est compliqué, en l’occurrence il ne l’est pas vraiment. Un trou se crée derrière le 22 meilleures équipes mondiales qu’on peut regretter d’ailleurs », explique le directeur du Tour Christian Prudhomme. « Israël Premier Tech a gagné deux belles étapes sur le dernier Tour de France« , ajoute-t-il. « C’est une équipe d’expérience qui s’est encore renforcée avec Dylan Teuns. Uno-X est une équipe récente à forte identité puisqu’il n’y a que des coureurs norvégiens et danois. Elle vient d’engager Alexander Kristoff, légende du cyclisme norvégien, et possède dans ses rangs le vainqueur du Tour de l’Avenir 2021, Tobias Johannessen. »

Avec cinq équipes, une de moins que ces trois dernières éditions, la France reste la nation la mieux représentée devant la Belgique (4), les Pays-Bas et les Etats-Unis (2 chacun). Les quatre équipes belges sont Alpecin Deceuninck, Intermarché-Circus-Wanty, Soudal Quick-Step et Lotto Dstny. « Il y a eu cinq équipes françaises sur le Tour entre 2009 à 2019, sauf en 2010 où il y en avait eu que quatre. C’est uniquement grâce à B&B qu’il y a eu une équipe française de plus ces trois dernières années », souligne M. Prudhomme.