L’UCI veut une suspension à vie pour Femke Van den Driessche

BELGA PHOTO DAVID STOCKMAN © BELGA

L’Union cycliste internationale (UCI) veut infliger une suspension à vie à la spécialiste de cyclo-cross belge Femke Van den Driessche. Un vélo de cette dernière a été contrôlé avec un moteur électrique caché à l’issue de l’épreuve Espoirs (U23) des championnats du monde de cyclo-cross, le 30 janvier à Zolder.

Van den Driessche doit se présenter le 15 mars devant la Commission disciplinaire de l’UCI à Aigle en Suisse. Elle risque aussi une amende de 50.000 euros. « Nous nous attendions que la suspension demandée soit supérieure aux six mois minimums mais la suspension à vie est extrême », a réagi son avocat Kristof De Saedeleer, lundi dans Het Nieuwsblad. « Sachant que la suspension maximale pour usage d’EPO est de 4 ans, c’est une très lourde peine. Certainement pour une première infraction. Nous pouvons juste demander un procès équitable. N’oubliez pas qu’elle n’a que 19 ans. »