Wout van Aert en démonstration lors de la manche de Coupe du monde de Zonhoven: « J’ai été surpris de mon avance »

Le roi des Belges Wout van Aert était en parade à Zonhoven. BELGA PHOTO DAVID PINTENS

Devant une foule en délire, celui qui rendra son maillot de champion de Belgique la semaine prochaine, puisqu’il ne remettra pas son titre en jeu, a offert un récital sur le spectaculaire circuit de Zonhoven où Mathieu van der Poel a connu de nouveaux problèmes de dos. Mais expliquent-ils seulement toutes les petites fautes commises par le Néerlandais ?

Wout van Aert a apprécié son passage à Zonhoven. Non seulement il y a eu la victoire, mais la foule était en délire. Il a même eu le temps de les saluer et de les remercier lors du dernier tour. « C’est l’une des rares épreuves de cross où l’on est si proche de la foule et où l’on ressent l’atmosphère. Par moments, j’ai eu la chair de poule. »

Avec huit victoires et trois secondes places, Wout van Aert peut se féliciter de sa saison impressionnante. Le champion de Belgique de cyclocross part lundi en Espagne pour un stage avec son équipe Jumbo-Visma et ne défendra pas son titre à Lokeren la semaine prochaine. « J’ai dû faire des choix », a-t-il dit à ce sujet. « J’ai remarqué aujourd’hui que je pouvais rouler à un rythme élevé, mais je n’ai plus cette accélération dans les jambes. Au camp d’entraînement, j’aurai plus de repos et je pourrai faire de longs entraînements d’endurance. Cela devrait m’aider en vue des Mondiaux, mais aussi pour la saison de route qui arrive. » Van der Poel avait du mal avec son dos sur le parcours. Quand il a fait une autre erreur, Van Aert a réussi à créer l’écart. « J’ai profité des erreurs de Mathieu. À un moment donné, il est vraiment tombé devant moi, j’ai alors pu prendre de l’avance. »

Le champion de Belgique a très vite pris 16 secondes, puis il a augmenté progressivement l’écart. « J’ai été surpris de mon avance. Le parcours était difficile pour tout le monde aujourd’hui. Dans la seconde moitié de la course, on voit que chacun retombe sur son propre rythme. » En s’entraînant en Espagne, van Aert manquera les championnats de Belgique. « Tout le monde le sait maintenant. Si je reviendrai sur ma décision ? Peut-être s’ils me prêtent un hélicoptère », a-t-il plaisanté. « Non, sérieusement, j’ai pris la décision de rester en Espagne. Je suis obligé de le confirmer sinon ils vont encore spéculer toute la semaine pour savoir si je serai là ou pas ».

Dans la descente technique dans le sable, Wout van Aert a aussi semblé plus à son aise techniquement que Mathieu van der Poel. BELGA PHOTO DAVID PINTENS

van der Poel: « Je ne veux pas diminuer les mérites de van Aert mais je ne suis pas à mon niveau habituel »

Dimanche, Mathieu van der Poel a une nouvelle fois terminé deuxième derrière Wout van Aert à Zonhoven. « Je pense que tout le monde se doute que je ne suis pas à mon niveau habituel. C’est frustrant de rouler comme ça. »

« Je ne veux pas porter atteinte à la performance de Wout », a déclaré le Néerlandais après la course. « Il est très fort, mais dans des conditions normales, je devrais être capable de le suivre plus longtemps. Mes problèmes de dos n’ont pas disparu. Je peux rouler pendant la moitié d’un tour, puis je dois récupérer. Je ne peux pas faire ce que je veux. C’est très frustrant. Je n’ai tout simplement pas la force dans les jambes lorsque je dois augmenter l’intensité. Ça ne marche pas, c’est tout. »

« Lundi, je suis content de partir en Espagne pour un camp d’entraînement. Ensuite, je vais devoir récupérer un peu et j’espère que tout ira bien d’ici la manche de Benidorm. Mon dos reste un problème, je dois continuer de le renforcer. » La Coupe du monde à Benidorm aura lieu le 22 janvier. « Je veux absolument participer à cette course », ajoute-t-il. « C’est près de mon stage et il y a une belle vue sur la Coupe du monde ». La prochaine course que Van der Poel disputera sera communiquée prochainement (Hamme ou Besançon).