van der Poel victorieux pour ses retrouvailles avec van Aert: « D’ici Noël, je devrais être au top pour devancer Wout »

Mathieu van der Poel a remporté la manche d'Anvers devant Wout van Aert et Michael Vanthourenhout. (Photo by Luc Claessen/Getty Images)
/ /

Le Néerlandais a remporté sa deuxième manche de Coupe du monde en autant de sorties. Cette fois, il a pris le meilleur sur son éternel rival Wout van Aert, de retour à la compétition, et déjà plutôt en jambes. Les deux cadors des labourés sont revenus sur leur course du jour et ont évoqué leurs futures bagarres hivernales qui seront entrecoupées de stages de préparation pour la saison sur route.

Vainqueur du cross d’Anvers dimanche, Mathieu van der Poel a manifestement été peu affecté par sa chute de samedi à Boom. Après son retour gagnant dimanche dernier lors de la manche de Coupe du monde de Hulst, aux Pays-Bas, le Néerlandais a rapidement dû renoncer à jouer la victoire samedi avant de remettre les choses au point ce dimanche à Anvers. Il s’est détaché au deuxième tour et s’est imposé en solitaire.

« La sensation que j’ai éprouvée n’était certainement pas mauvaise. Je n’étais pas encore à 100% comme ça devrait l’être. Je dois encore progresser de quelques pour cent d’ici Noël, surtout si Wout van Aert s’améliore aussi. Là, je devrai être au top pour le concurrencer. Mon genou ne m’a pas beaucoup gêné. J’ai fait du vélo jusqu’ici spécialement pour avoir un peu de mouvement et je n’ai pas beaucoup souffert pendant la course Je vais devoir mettre encore quelques jours de la glace et ensuite, j’espère que j’en serai quitte. »

Van der Poel, qui se rend en stage en Espagne, fera l’impasse sur la manche de Coupe du monde de Dublin (11 décembre) mais sera de retour pour celle de Val di Sole une semaine plus tard . « D’une certaine manière, c’est un peu dommage. J’entrais dans mon rythme de cross, mais bon, je ne dois pas penser uniquement au cyclocross. Je veux aussi avoir une bonne base pour les classiques du printemps, car c’est aussi très important pour moi. »

Alors qu’il espérait un top 10 pour son retour au cyclocross d’Anvers, Wout van Aert a terminé deuxième derrière son éternel rival néerlandais. Il ne s’attendait pas à terminer sur le podium tout comme Michael Vanthourenhout, troisième.

Wout van Aert a du mettre pied à terre, là où Mathieu van der Poel a pu rester sur le vélo. (Photo by Luc Claessen/Getty Images)

« Pour suivre Mathieu, il faut vraiment que je sois au top, ce qui n’est pas le cas« 

Van Aert est parti de la deuxième ligne, mais il s’est immédiatement porté devant suite à un départ canon. « J’étais à côté de Vincent Baestaens et comme il y a immédiatement eu une ouverture, j’ai pu passer. J’y tenais, un bon départ, je ne voulais pas en rester là. C’était comme d’habitude, Mathieu a fait un tour super rapide et je n’ai pas été en mesure de le suivre. Pour cela, il faut vraiment que je sois au top, ce qui n’est pas le cas. Je n’ai que cinq, six semaines d’entraînement dans les jambes et je ne peux qu’être satisfait. C’était bien mais il y a moyen d’être encore plus performant dans différents domaines. Par exemple, je n’ai pas encore vraiment de vitesse dans les jambes, mon accélération dans les montées doit encore être améliorée. Mais je suis satisfait d’avoir pu rouler à un rythme élevé pendant une heure et de ne pas avoir fait trop d’erreurs non plus. Dans cinq, six semaines, avec plus d’entraînement et plus de cross dans les jambes, je serai un athlète différent », a expliqué van Aert.

« Je ne m’attendais pas à un podium », a déclaré Michael Vanthourenhout. « Je me suis un peu fait exploser en tentant de suivre le rythme au début et j’ai dû ralentir un peu. Il n’y avait rien à faire contre Mathieu. J’ai également vu passer van Aert, mais la troisième place ne figurait pas dans mon plan. Pour moi, c’est une surprise et un coup de pouce pour ce qui est à venir », a avancé le champion d’Europe, qui va s’entraîner en Espagne ces deux prochaines semaines comme son coéquipier Eli Iserbyt, mais qui disputera les manches de Coupe du monde de Dublin et de Val di Sole.