Sénégal: Aliou Cissé libéré de son traumatisme

Aliou Cisse. (Photo by Ryan Pierse/Getty Images)
/ /

Atteindre les huitièmes de finale de cette Coupe du monde a effacé certains traumatismes pour le sélectionneur Aliou Cissé. Mais le Sénégal en veut encore et est déterminé à sortir l’Angleterre.

Par Daniel Theweleit

Avec sa casquette et sa coiffure rasta, Aliou Cissé dénote parmi les sélectionneurs. Mais lorsque le Sénégalais pénètre dans la salle pour sa conférence de presse d’après-match, son charisme emplit la pièce. Il parle alors d’une génération qui a du cœur, une génération qui veut au moins passer la phase de groupes de la Coupe du monde. Comme il y a vingt ans, lorsque le Sénégal a atteint les quarts de finale. Cissé a joué un rôle central dans le parcours de 2002. Quelques mois auparavant, le Sénégal avait perdu la finale de la Coupe d’Afrique des Nations contre le Cameroun aux tirs au but et Cissé avait manqué l’envoi décisif. Il faisait alors partie de la première génération dorée sénégalaise qui comprenait également El Hadji Diouf et Papa Bouba Diop. Vingt ans plus tard, ce souvenir douloureux a été effacé par une victoire en finale de la CAN. L’Égypte a été battue aux tirs au but et le sélectionneur sénégalais n’était autre qu’Aliou Cissé.

Mais une autre date noire plane sur la vie d’Aliou Cissé : le 26 septembre 2002. Le naufrage du navire sénégalais Le Joola a fait officiellement 1873 morts, dont des amis, des tantes, des oncles, des cousins et une sœur de Cissé. Il s’agit de la troisième catastrophe la plus grave de l’histoire de la navigation civile d’après la Seconde Guerre mondiale et le nombre de morts est supérieur à celui du naufrage du Titanic. L’accident est une tragédie qui a marqué Cissé. Le Joola était le principal lien entre la ville natale de Cissé, Ziguinchor, dans le sud du pays, et la capitale Dakar. Lui-même a souvent pris le bateau qui avait de la place pour transporter 600 personnes. Il était donc ultra surchargé lorsqu’il s’est renversé au large de la Gambie.

Aliou Cissé en 2002, brassard autour du biceps gauche. Le Sénégal avait atteint les quarts de finale cette année là. (Photo by Andreas Rentz/Bongarts/Getty Images)

2022 est l’année où Cissé et le Sénégal se réconcilient avec le passé. Un passé qui inclut le choc de la Coupe du monde 2018. En Russie, le Sénégal a trébuché comme aucune autre nation dans l’histoire de la Coupe du monde. Arrivé au bout des trois matches de poules avec le même nombre de points et la même différence de buts que le Japon, le facteur décisif sera finalement le nombre de cartes jaunes. “Ça a été une terrible frustration », a déclaré Cissé. “Je peux accepter que l’on soit éliminé lorsque l’adversaire est meilleur, mais une élimination pour un tel détail. Tout le travail fourni s’est écroulé en quelques secondes.

Aujourd’hui, tout ça a été rectifié. Aliou Cissé, 46 ans, est considéré comme le représentant d’une nouvelle génération d’entraîneurs africains qui a passé une partie de sa vie en Europe et a comblé le fossé entre le football du Vieux Continent et celui de son pays d’origine. Cissé a joué au Paris-Saint-Germain et en Premier League, à Birmingham City. Il est sélectionneur national depuis 2015 déjà. Bien sûr, il a commis des erreurs, mais il en a tiré des leçons. Ainsi, sa façon de traiter ses joueurs a posé problème pendant longtemps. Il a d’ailleurs eu une relation conflictuelle avec la superstar du Bayern Munich, Sadio Mané. Entre-temps, tout est rentré dans l’ordre. Et Cissé dispose d’une base sur laquelle construire. Suffisant pour rééditer l’exploit de 2002 ?