Romario Ibarra (Equateur): « Nous sommes venus pour faire quelque chose de grand »

Romario Ibarra. (Photo by David Ramos - FIFA/FIFA via Getty Images)

Please write your introduction text here

L’Équatorien Romario Ibarra s’est montré très heureux d’avoir « marqué l’histoire » de la Coupe du monde après la victoire 0-2 de ‘La Tri’ contre le Qatar dimanche. « C’était notre objectif de marquer l’histoire, puisque jamais l’équipe d’un pays hôte n’avait perdu en ouverture. L’équipe a fait un grand match », a lancé le médian sud-américain.

« Nous sommes venus ici pour faire quelque chose de grand. On va continuer pas à pas, avec la même humilité. On va aussi se reposer avant de préparer les Pays-Bas. Tous les matches sont difficiles en Coupe du monde et ça sera dur », a ajouté le pensionnaire du club mexicain du CF Pachuca. L’Équateur a donc réussi son retour au Mondial, huit ans après avoir échoué au premier tour de l’édition au Brésil. « C’était important de partir du bon pied. C’est un match dont on rêvait depuis qu’on est enfants. On veut remercier tous les supporters. C’est un soutien que l’on ressent et j’imagine que tout l’Équateur s’est arrêté pour le match », a dit Jhegson Méndez.

Jhegson Méndez. (Photo by Michael Steele/Getty Images)

Alfaro: « Nous avons fait ce qu’il fallait même s’il faudra améliorer certaines choses pour passer en huitièmes de finale »

Gustavo Alfaro était un sélectionneur comblé après la victoire de l’Équateur contre le Qatar (0-2) dimanche lors du match d’ouverture de la Coupe du monde. « C’est une belle victoire dans un match inaugural, ce qui ajoute davantage de pression et de tension », a dit l’Argentin à la FIFA après le succès des siens, dimanche à Al-Khor.

« Nous étions bien conscients de la pression que nous allions sentir, nous sommes une équipe jeune. Le principal était de gagner et nous l’avons fait. Nous avons déployé le jeu que nous voulions déployer. Je ne suis pas totalement satisfait mais je reste calme. Nous avons fait ce qu’il fallait même s’il faudra améliorer certaines choses pour passer en huitièmes de finale », a analysé Alfaro, en place depuis août 2020 et qui a mené ‘La Tri’ à la 4e place des qualifications sud-américaines.

Alfaro a aussi évoqué son capitaine et double buteur contre les Qataris, Enner Valencia. Après s’être retrouvé deux fois à terre dans le premier acte, l’attaquant a finalement cédé sa place à la 77e, visiblement touché au genou. L’Argentin n’est pas inquiet pour autant. « Il jouera contre les Pays-Bas, il n’y a aucun doute là-dessus », a lancé Alfaro, évoquant le match contre les ‘Oranje’ prévu le 25 novembre.

Enner Valencia, logiquement élu homme du match

Auteur d’un doublé lors de la victoire (0-2) de l’Équateur contre le Qatar, pays hôte, Enner Valencia été élu Homme du match d’ouverture de la 22e édition du Mondial 2022 de football, dimanche au stade Al Bayt d’Al Khor, dimanche à Al Khawr.

Après un premier but inscrit dès la 3e minute de jeu finalement annulé pour une position de hors-jeu, l’attaquant de Fenerbahce est devenu le premier buteur de la Coupe du monde en marquant à la 16e minute sur un penalty qu’il a lui-même provoqué. C’est aussi la première fois que le but inaugural d’un Mondial est inscrit sur penalty. Valencia, 33 ans, a ensuite donné au score son allure définitive d’une belle tête décroisée (31e). Il a ainsi marqué chacun des cinq derniers buts de l’Équateur en Coupe du monde. Seuls le Portugais Eusebio (1966), l’Italien Paolo Rossi (1982) et le Russe Oleg Salenko (1994) ont fait mieux avec six buts de suite. Après s’être retrouvé deux fois à terre dans le premier acte, Valencia a finalement cédé sa place à la 77e, visiblement touché au genou. Son entraîneur Gustavo Alfaro a ensuite annoncé, en conférence de presse, que son buteur serait présent pour défier les Pays-Bas lors de la 2e journée, le 25 novembre. « Il jouera contre les Pays-Bas, il n’y a aucun doute là-dessus », a lancé le technicien argentin. International à 75 reprises, Valencia, notamment passé par West Ham, Everton et les Tigres, est le meilleur buteur de l’histoire de ‘La Tri’ avec 37 réalisations.