Quels scénarios possibles de qualification dans les groupes C et D, ceux de l’Argentine et du Danemark ?

Lionel Messi et Christian Eriksen, deux numéros 10, dont les pays devront s'imposer pour poursuivre leur route vers les 1/8e de finale.

Si la France a déjà validé son billet pour les 1/8e de finale et est pratiquement assurée de la première place (sauf énorme concours de circonstances), ce ne sera pas le cas pour les cinq autres pays présents dans ces deux groupes. Ainsi, l’Argentine aurait tout intérêt à gagner contre une Pologne qui pourrait se contenter d’un partage, surtout avec une Arabie Saoudite qui pourrait tirer les marrons du feu en cas de succès contre le Mexique. Ce dernier est le moins bien embarqué mais garde aussi des chances d’accéder à nouveau aux 1/8e de finale.

Dans le groupe C de l’Argentine et de la Pologne comme dans le groupe D de la France et du Danemark, tout reste à jouer, et les quatre équipes de chaque groupe peuvent encore se qualifier comme elles peuvent voir leur aventure se terminer. Les rencontres prévues mercredi à 16h puis à 20h seront donc décisives pour déterminer les deux équipes qui émergeront de chaque groupe pour participer aux huitièmes de finale.

Groupe C

Dans le groupe C, le tableau est plus qu’ouvert, et le Mexique qui est actuellement dernier avec 1 point peut encore terminer à la deuxième place du groupe avec une victoire contre l’Arabie saoudite et une victoire de la Pologne contre l’Argentine, voire un match nul entre ces deux équipes si les Mexicains remportent la victoire avec 4 buts d’écart au minimum. En défaisant les Saoudiens, les Mexicains pourraient aussi chiper la place de la Pologne si elle perdait contre l’Argentine avec suffisamment de buts d’écart. La Pologne, première avec 4 points, peut se contenter d’un match nul contre l’Argentine pour s’assurer la qualification. Elle finirait par ailleurs à la première place, sauf si l’Arabie saoudite bat le Mexique. Une défaite ne serait pas nécessairement synonyme d’élimination. Dans ce cas, la différence de buts entrerait à nouveau en ligne de compte si l’Arabie saoudite et le Mexique partagent l’enjeu, ou si le Mexique gagne. Une victoire saoudienne scellerait quant à elle le sort des Polonais s’ils venaient à s’incliner contre l’Argentine. L’Argentine s’assurerait la qualification en cas de victoire contre la Pologne, et devrait dans ce cas décrocher la première place sauf si l’Arabie saoudite bat le Mexique avec un écart supérieur de deux buts à celui dans la victoire de l’Argentine. En cas de match nul contre la Pologne, elle devra espérer, pour se qualifier, que l’Arabie saoudite ne batte pas le Mexique ou que le Mexique ne batte pas l’Arabie saoudite par plus de quatre buts d’écart.  L’Arabie saoudite peut également s’offrir une place au prochain tour avec une victoire contre le Mexique, et terminer première si l’Argentine et la Pologne partagent l’enjeu en même temps. Un match nul contre le Mexique suffirait à se qualifier si la Pologne bat l’Argentine. 

Pour l’Argentine, le chemin le plus court vers les 1/8e de finale sera une victoire. (Photo by VCG/VCG via Getty Images)

Groupe D

Dans le groupe D, la première place semble promise à la France, sauf en cas de défaite contre la Tunisie et de victoire de l’Australie face au Danemark, toutes les deux assez larges pour refaire le retard de six buts de l’Australie à la différence de buts.  Les Socceroos s’assureraient une place au prochain tour avec une victoire contre le Danemark, et seraient éliminés en cas de défaite. S’ils partagent l’enjeu, il faudra pour se qualifier que la Tunisie ne batte pas la France.  Pour le Danemark, la victoire est obligatoire contre l’Australie afin d’accéder aux huitièmes de finale.  Il en va de même pour la Tunisie contre la France. Les Aigles de Carthage devront espérer, dans le même temps, que l’Australie ne batte pas le Danemark. Si le Danemark défait l’Australie, il faudra que la Tunisie batte la France avec un écart plus important que celui creusé par le Danemark. Dans le cas contraire, la qualification pourrait se décider au classement du fair-play.

Pierre-Emile Hojbjerg et le Danemark n’auront pas d’autres choix que la victoire contre l’Australie . (Photo by Berengui/DeFodi Images via Getty Images)