Le Japon déborde l’Allemagne pour offrir la deuxième sensation de cette Coupe du monde, l’Espagne passe 7 buts au Costa Rica

Les Japonais ont renversé l'Allemagne après avoir été menés au score. (Photo by Alex Grimm/Getty Images)
/ /

Dans un match emballant, les Samourais Bleus, menés au score, ont su faire preuve d’intelligence et d’audace pour renverser une Allemagne parfois bien naïve sur le plan défensif. Comme en 2018, les vainqueurs de l’édition 2014 du Mondial commencent leur tournoi avec une défaite. L’autre duel de ce groupe E opposait l’Espagne au Costa Rica. Les Ticoas ont vécu un véritable calvaire puisque la Roja a offert un récital de maîtrise technique et… 7 buts pour le premier gros carton de cette Coupe du monde.

Lors de la victoire 7-0 sur le Costa Rica, Dani Olmo (11e) a permis à l’Espagne de devenir le sixième pays à dépasser la barre des 100 buts en phase finale de Coupe du monde. Marco Asensio (21e), Ferran Torres (31e sur penalty, 54e), Gavi (75e) , Carlos Soler (90e) et Alvaro Morata (90e+2) ont porté le total à 105. La Roja prend la tête du Groupe E avec trois points comme le Japon, vainqueur 1-2 de l’Allemagne.

Gavi, oh Gavi. Tu veux qu’j’te chante la mer
Le long, le long, le long des golfes
Pas très clairs. (Photo by Clive Mason/Getty Images)

Pour la première fois au Mondial, l’Espagne a titularisé deux joueurs de moins de 20 ans: Pedri et Gavi, qui est devenu à 18 ans et 110 jours le plus jeune joueur espagnol à participer à une Coupe du monde. Le duo du FC Barcelone a vite donné raison à Luis Enrique: Pedri a distillé plusieurs services en or dans la surface à Olmo (5e) et Asensio (9e), qui ont trop croisé leurs tirs. Par contre, sur une louche de Gavi, Olmo s’est remis dans le sens du but avant de piquer le ballon devant Keylor Navas (11e, 1-0). La Roja a continué à faire admirer sa qualité technique et collective et sur un centre de Jordi Alba, Asensio a inscrit son deuxième but en sélection (21e, 2-0). Les Ticos ont compris que la soirée allait être longue quand Torres a corsé l’addition sur penalty (31e, 3-0).


La différence entre les deux équipes était abyssale et Torres a poursuivi le récital en signant un doublé (54e, 4-0). A l’heure de jeu, Enrique a effectué quatre changements, mais l’Espagne a vite retrouvé sa symbiose et Gavi en a profité pour devenir également le plus jeune buteur de l’Espagne au Mondial (74e, 5-0). Les remplaçants ont assuré la même intensité et deux d’entre eux Soler (90e) et Morata (90e+2) ont offert à l’Espagne son plus gros carton dans un Mondial.

Le Japon renverse une Allemagne qui a galvaudé ses occasions en première mi-temps

Le Japon a créé la sensation en renversant l’Allemagne 1-2 mercredi à Al-Rayyan lors de la première journée du groupe E de la Coupe du monde. Menés au score à la suite d’un penalty d’Ilkay Gundogan en première mi-temps, les « Samourais Bleus » ont frappé par deux fois dans le dernier quart d’heure par Ritsu Doan (75e) et Takuma Asano (83e), sur le banc des remplaçants au début de la rencontre.

Les Japonais entamaient tambour battant en ouvrant le score à la 8e minute, mais le but de Maeda était annulé pour hors-jeu. Les Allemands mettaient progressivement le pied sur le ballon et se procuraient plusieurs opportunités, par Rudiger sur corner (16e) ou encore Gundogan, par deux fois (28e et 29e).
Le milieu de Manchester City trouvait finalement l’ouverture après la demi-heure de jeu. Le portier nippon accrochait David Raum dans le rectangle, et l’arbitre indiquait le point de penalty. Gundogan ne tremblait pas et plaçait la Mannschaft aux commandes en prenant le gardien à contre-pied (33e, 1-0).
Dans les arrêts de jeu, Kai Havertz doublait la mise pour les Allemands, mais là aussi, l’arbitre refusait le but pour une position de hors-jeu (45e +4).


La Mannschaft semblait avoir la mainmise sur la seconde période, mais, les changements opérés par le Japon à 20 minutes du terme ont fait basculer la rencontre. Sur un débordement de Kaoru Mitoma, passé par l’Union Saint-Gilloise la saison dernière et monté au jeu, Ritsu Doan égalisait d’abord pour les siens quatre minutes après être monté au jeu (75e, 1-1), avant que Takuma Asano, lui aussi injecté au cours du match, n’offre la victoire aux siens (83e, 1-2).


L’autre rencontre de ce groupe E opposera l’Espagne au Costa Rica à 17h00, au stade Al-Thumama de Doha.