Didier Deschamps: « La polyvalence est un atout qui nous rend moins prévisibles »

Didier Deschamps. (Photo by Michael Regan - FIFA/FIFA via Getty Images)
/ /

Divers sélectionneurs ont été interrogés par nos confrères de WorldSoccer. Aujourd’hui, c’est le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, champion du monde en titre, qui répond à leurs questions. Morceaux choisis.

Par Adam White

*Cet entretien a été réalisé avant l’annonce du forfait de Karim Benzema pour la Coupe du monde.

Que pensez-vous de la décision de Kylian Mbappé de rester au Paris Saint-Germain ?

C’est évidemment une bonne chose pour le football français et la stature du championnat à l’étranger. Kylian est attaché à son club, il a fait valoir ses arguments, mais c’est positif pour la France.

Peut-il évoluer en restant en France ?

Oui. Il a des objectifs clairs, les mêmes que ceux de son club : gagner la Ligue des champions. Nous parlons encore d’un jeune joueur, même s’il a fait beaucoup, beaucoup de choses. Peut-être qu’un jour, il voudra partir à l’étranger mais, même si la Ligue 1 est critiquée, ce n’est pas un championnat facile. Ne pas aller à l’étranger ne l’empêche pas d’accomplir de grandes choses.

Ne craignez-vous pas des malentendus entre Karim Benzema et Kylian Mbappé suite à son choix ?

Chacun a ses propres interprétations… Ma priorité est l’unité du groupe. Il peut y avoir des malentendus, nous pouvons tous en tirer des conclusions mais celles-ci ne reflètent pas toujours la réalité. Le monde est tellement connecté aujourd’hui que les choses peuvent dégénérer très rapidement. Une petite phrase, une photo et on s’emporte.  

Vous avez utilisé trois arrières ces derniers mois. Pourquoi êtes-vous passé à une défense à quatre lors des derniers matches ?

Je n’ai pas changé d’avis, ce sont juste des options différentes. L’équipe de France maîtrise plusieurs systèmes et en change aussi en cours de match. Ce n’est pas parce qu’on n’a pas joué à trois lors des deux derniers matches que ce système a été abandonné. Comment allons-nous jouer dans les matches à venir ? Nous verrons bien. La polyvalence est un atout, elle nous rend moins prévisibles.