Coupe du monde 2022: le Portugal domine le Ghana grâce à un Ronaldo historique, Richarlison porte le Brésil avec un but d’exception

Cristiano Ronaldo, un pénalty pour l'histoire. (Photo by Matthew Ashton - AMA/Getty Images)
/ /

Né au Cameroun, Breel Embolo a accompagné sa famille en Suisse alors qu’il était tout jeune. Son but, finalement décisif contre les Lions Indomptables, a finalement été célébré avec une retenue somme toute logique. La Nati est en tête de son groupe avec le Brésil, qui après une première mi-temps moyenne, a offert une démonstration de force contre la Serbie par la suite. Richarlison s’est offert un doublé, dont une petite merveille sur sa seconde résolution. Dans le groupe H, l’Uruguay et la Corée du Sud se sont quittées sur un score de parité, alors que le Portugal a pris le dessus sur le Ghana grâce notamment à un pénalty de Cristiano Ronaldo qui marque ainsi dans sa cinquième Coupe du monde différent.

Groupe G: Richarlison sort le Brésil du piège serbe

Richarlison a sans doute offert au public qatari le plus beau but depuis le coup d’envoi du tournoi . (Photo by Alex Livesey – Danehouse/Getty Images)

Le but particulier d’Embolo pour la Suisse

La Suisse s’est imposée sur le plus petit des écarts (1-0) contre le Cameroun lors de la première journée du groupe G de la Coupe du monde, jeudi à Al-Wakrah au Qatar. Breel Embolo, né à Yaoundé il y a 25 ans mais qui a grandi en Suisse, a marqué le seul but du match pour la Nati. La Suisse, sortie en huitièmes il y a quatre ans, a émergé d’un duel bigarré. D’abord emballants, les Lions Indomptables ne sont pas parvenus à inverser la tendance après l’ouverture du score.

Si la première mi-temps a été riche en occasions, elles ont toutes été manquées, notamment par les Camerounais Bryan Mbeumo, Karl Toko Ekambi (10e), Martin Hongla (30e). Quelque peu dominée mais restée dans le match, notamment grâce à son portier Yann Sommer, la Suisse aurait pu prendre les devants juste avant la pause. Mais Manuel Akanji, seul au petit rectangle, n’a pas cadré sa tête sur corner (45e+1). Au retour des vestiaires, la Nati a dominé les échanges. Sur une action amorcée par Ruben Vargas et Granit Xhaka, Xherdan Shaqiri a trouvé Breel Embolo qui, étrangement oublié, a eu tout le loisir de fusiller André Onana de près (1-0, 48e).

Breel Embolo a célébré avec modération son but contre le Cameroun, lui qui est né dans la capitale de ce pays, mais défend désormais les couleurs de la Suisse, un pays où il habite depuis son plus jeune âge. (Photo by Claudio Villa/Getty Images)

Les Camerounais, privés d’espace, n’ont pas été capables de revenir dans le match. Les Suisses auraient pu ajouter un second but mais Onana a arrêté les frappes de Vargas (66e) et Xhaka (89e) et Haris Seferovic, seul devant le but, a manqué de clairvoyance (90e+5). Le Cameroun a évolué toute la partie avec le Malinois Samuel Oum et Collins Fai, passé par le Standard. Martin Hongla, ancien de l’Antwerp, a été remplacé à la 68e.

Groupe H: Un quatrième 0-0 dans ce tournoi

L’Uruguay et la Corée du Sud ont partagé l’enjeu (0-0) lors de la première journée du groupe H de la Coupe du monde, au stade Education City de Doha, jeudi au Qatar. La Celeste, double championne du monde, aurait pu l’emporter avec un peu plus de réussite mais les tentatives de Diego Godin (43e) et Federico Valverde (89e) ont trouvé les montants du but sud-coréen.

Ronaldo entre dans l’histoire, le Portugal gagne malgré une grosse frayeur en toute fin de match

Jeudi soir, le Portugal s’est imposé 3-2 contre le Ghana à l’occasion de la première journée de la phase de poules du Mondial 2022 dans le groupe H.

Cristiano Ronaldo a failli ouvrir le score rapidement, perdant en face à face par le portier Ati-Zigi à la suite d’une relance ghanéenne récupérée par le Portugal (10e). En première période, l’ancien Mancunien a manqué le cadre de la tête (13e) avant de marquer un but annulé pour une faute préalable (31e). La première tentative concrète des Black Stars est arrivée peu après le repos, avec une longue percée solitaire de Kudus et une frappe à ras de terre légèrement trop croisée (55e). La rencontre s’est ensuite emballée, avec un pénalty signalé en faveur du Portugal et transformé par l’inévitable CR7 (1-0, 65e), celui-ci devenant par la même occasion le premier joueur de l’histoire à marquer lors de cinq éditions de la Coupe du monde. Le Ghana n’a pas rendu les armes, et une nouvelle frappe de Kudus a alerté Diogo Costa (72e) avant qu’Ayew n’égalise en s’imposant dans les six mètres au bout d’une phase mal négociée par les défenseurs (1-1, 73e).

Rafael Leao, une entrée tonitruante contre le Ghana. (Photo by Robert Cianflone/Getty Images)

Le Portugal a rapidement repris l’avantage avec un but de Joao Felix, lancé par Fernandes avant d’ajuster Ati-Zigi d’une pichenette (2-1, 78e). Dans la foulée, un Leao tout juste monté au jeu a pourfendu les cœurs ghanéens en convertissant dans le filet opposé un nouveau service de Bruno Fernandes (3-1, 80e). Le but de Bukari en fin de rencontre, à la réception d’un centre de Baba (3-2, 89e) a insufflé un nouvel espoir aux Black Stars, qui ne sont pas parvenus à égaliser avant le coup de sifflet final malgré une dernière opportunité surréaliste pour Williams qui a glissé après avoir chipé le ballon au portier portugais inattentif (90e+10).