Coupe du monde 2022: l’Argentine de Messi attend les tirs au but pour venir à bout des Pays-Bas et rejoint la Croatie, tombeuse du Brésil de Neymar

Lionel Messi. (Photo by Ian MacNicol/Getty Images)
/ /

Alors que Neymar pensait avoir fait le plus dur en inscrivant le premier but de la Seleçao dans les prolongations, l’improbable Petkovic a ramené les deux équipes à égalité. Dans la séance des tirs au but, Dominik Livakovic, déjà héros du pays lors du tour précédent contre le Japon, a de nouveau sorti le grand jeu pour offrir un nouveau dernier carré au dernier finaliste du Mondial. Dans l’autre demi-finale, le génie de Lionel Messi n’a pas mis fin à l’invincibilité de Louis van Gaal en Coupe du monde. Auteur d’une passe magnifique pour Molina, il a ensuite mis le deuxième but sur pénalty avant que Wout Weghorst ne ramène les équipes à égalité. Lors des tirs au but, Andries Noppert, le gardien qui devait tout changer pour les Oranje dans cet exercice, n’a arrêté aucune tentative albiceleste. Lautaro Martinez a mis le tir décisif.

La Croatie est le premier pays qualifié pour les demi-finales de la Coupe du monde 2022 de football. Elle a créé la surprise en éliminant le grand favori du tournoi le Brésil 4 tirs au but à 2 (0-0 à la mi-temps et après le temps réglementaire, 1-1 après prolongation) en quarts de finale, vendredi au stade Education City d’Al-Rayyan, au Qatar. Un exploit individuel de Neymar avait donné l’avance au Brésil (105e+1) et Petkovic avait arraché l’égalisation sur le premier envoi cadré de la Croatie (117e).

Les Croates lancèrent la séance de tirs au but. Vlasic, Majer, Modric, Orsic se montrèrent intraitables tandis que Rodrygo, le premier tireur brésilien vit son envoi arrêté, et après les envois convertis de Casemiro et Pedro, le tir de Marquinhos s’écrasa sur le poteau, scellant l’élimination brésilienne.  A l’occasion de sa 3e demi-finale, après 1998 et 2018, en six participations, la Croatie sera opposée mardi prochain 13 décembre à 20h00 (belges) au vainqueur du quart de finale qui mettra en présence ce vendredi soir les Pays-Bas et l’Argentine.

Maîtres du ballon, dès le coup d’envoi, les Brésiliens trop lents se heurtèrent à un onze croate bien en place. Il fallut des actions individuelles de Vinicius et Neymar pour tenter de déstabiliser les « Kockasti (« Damiers ») en première période. Seul un coup franc, détourné, de Neymar (42e) alerta un rien le gardien Livakovic. Très à l’aise techniquement les Croates parvenaient certes à desserrer l’étreinte des Auriverdes, sans parvenir à porter le danger dans le camp adverse. Le 0-0 à la pause était dès lors inévitable. Le portier croate eut coup sur coup à s’employer à la reprise (47e et 48e) et la consultation du VAR, pour un possible faute de main croate dans le rectangle ne donna rien. Livakovic intervint encore avec beaucoup d’à propos sur une percée de Neymar (55e) et un essai de près de Paqueta (66e). Le portier du Dinamo Zagreb annihila encore une tentative de Neymar (76e) et un nouvel envoi de Paqueta (80e).  Entre les rares éclairs brésiliens, le tempo du match retombait ce qui arrangeait les Croates très compacts et collectifs autour de leur maestro Modric mais toujours aussi peu entreprenants sur la portion brésilienne du terrain.

La prolongation devenue inévitable, le scénario ne changea pas. Le Brésil accentua son pressing, la Croatie demeurait regroupée et attendait semble-t-il la séance de tirs au but. Jusqu’à la 103 minute quand Petkovic effaça deux adversaires et servit Brozovic qui ne put cadrer son tir de l’entrée du rectangle.   Finalement, une action de Neymar (qui aurait pu être exclu pour un coup volontaire au préalable), où il réussit un double une-deux, trompait enfin Livakovic (0-1, 105e+1) pour son 77e but international de quoi égaler le record de Pelé. Alors qu’on pensait le Brésil filer vers la qualification, sur un centre d’Orsic Petkovic voyait son tir, le premier cadré par la Croatie, détourné par Marquinhos filer dans le but d’Alisson (1-1, 117e).  Livakovic préserva encore son domaine face à Casemiro (120e+2) de quoi disputer la séance de tirs au but et de s’y illsutrer comme face au Japon quatre jours plus tôt dans ce même exercice.

Les Pays-Bas remontent deux buts mais s’inclinent aux tirs au but

L’Argentine s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde de football au Qatar où elle affrontera la Croatie mardi (20h00) pour une place en finale, grâce à sa victoire aux tirs au but sur les Pays-Bas 4 à 3 (2-2, après le temps réglementaire et prolongation, mi-temps: 0-1) en quarts de finale vendredi.

Les Argentins, qui ont pourtant mené 0-2, ont été rejoints à la 101e avant d’être contraint à une série de tirs au but comme dans le premier quart de finale. Servi par Messi, Molina avait ouvert la marque à la 35e (0-1). En seconde période, Messi s’est chargé de transformer un penalty provoqué par Acuna à la 73e (0-2) pour son 4e but dans cette Coupe du monde.  Les Néerlandais ont fini par égaliser grâce à Weghorst monté au jeu à la 78e, qui a réduit d’abord le score à la 83e (1-2) puis qui a égalisé à la dernière des onze minutes d’arrêts de jeu (2-2, 90e+11).  Les deux équipes n’arriveront plus à se départager avant la séance des tirs au but au cours de laquelle le gardien argentin Emiliano Martinez a arrêté les envois de Van Dijk et Berghuis. La Croatie, vice-championne du monde en titre, s’était qualifiée plus tôt dans la soirée en éliminant le Brésil 4 tirs au but à 2 aussi (0-0 à la fin du temps réglementaire, 1-1 après prolongation).  Neymar avait ouvert la marque pendant la prolongation (105+1), puis Petkovic a égalisé (117e).   Les deux autres quarts de finale sont au programme samedi avec Maroc/Portugal à 16h00 et Angleterre/France à 20h00. Les vainqueurs de chacun de ces duels se retrouveront mercredi (20h00). Le match pour la 3e place aura lieu samedi 17 décembre (16h00). La finale de cette édition 2022 est au programme de dimanche 18 décembre (16h00).