Coupe du monde 2022: le Maroc s’offre l’Espagne et un quart historique, le Portugal inflige un score de tennis à la Suisse

Le Maroc s'est offert un quart de finale historique. (Photo by Julian Finney/Getty Images)

Adversaires de la Belgique en groupe, les Lions de l’Atlas ont réussi à tenir une Espagne stérile en respect  jusqu’à la séance de tirs au but où la Roja s’est effondrée. Tout un symbole, c’est Hakimi, né à Madrid et formé au Real Madrid, qui a offert ce quart historique au Maroc. C’est le quatrième pays africain de l’histoire à atteindre ce stade de la compétition en Coupe du monde. Dans l’autre match, le Portugal a commencé la rencontre face à la Suisse sans Cristiano Ronaldo. Pari largement gagnant puisque la Seleçao das Quinas a passé six buts à la Nati dont trois du remplaçant Gonçalo Ramos. Un véritable festival de buts de grande classe.

Le Maroc éteint l’Espagne et offre un quatrième quart à l’Afrique dans l’histoire de la Coupe du monde

Le Maroc a réalisé un nouvel exploit dans le Mondial 2022 en validant sa qualification pour les quarts de finale après sa victoire aux tirs au but contre l’Espagne mardi en huitièmes de finale.

Comme attendu, l’Espagne a mis le pied sur le ballon dès le coup d’envoi et le Maroc est resté bien organisé. Les Marocains se sont d’ailleurs créés la première opportunité de la partie avec un coup franc d’Achraf Hakimi qui a frôle la transversale (12e) La ‘Roja’ a eu du mal à trouver la faille dans le bloc marocain et seul Marco Asensio est parvenu à inquiéter Yassine Bounou mais sa frappe a échoué dans le petit filet (27e). La fin de la première période a été à l’avantage des Lions de l’Atlas qui ont eu une dernière opportunité mais Nayef Aguerd n’est pas parvenu à cadrer sa tête (42e). En seconde période, le Maroc a éprouvé plus de difficultés à sortir et s’est retranché dans son camp, laissant le ballon à l’Espagne qui n’est pas parvenue à se montrer dangereuse et la rencontre a filé en prolongations.

Dans les 30 minutes additionnelles, le Maroc s’est créé la première opportunité d’ouvrir le score. Walid Cheddira s’est présenté face à Unai Simon mais le portier espagnol a eu le dernier mot (104e). Dans les dernières secondes, Pablo Sarabia a été oublié par la défense marocaine mais sa tentative a touché le poteau avant de sortir des limites de jeu (120e+3). Les deux équipes ont alors dû se départager lors d’une séance de tirs au but où les Espagnols ont manqué trois penalties par Pablo Sarabia, Carlos Soler et Sergio Busquets, qui a disputé son 17e match de Coupe du monde, égalant le record espagnol d’Iker Casillas et Sergio Ramos. Côté marocain, Abdelhamid Sabiri, Hakim Ziyech ont marqué leurs tentatives avant que Badr Benoun ne voit son envoi repoussé par Simon. Après le raté de Busquets, Hakimi a finalement validé la qualification du Maroc d’une panenka.

Achraf Hakimi, né à Madrid et formé au Real Madrid, a envoyé le Maroc en quart en trompant le portier espagnol lors de la séance de tirs au but . (Photo by Clive Brunskill/Getty Images)

Pour le premier quart de finale de son histoire en Coupe du monde, le Maroc sera opposé au vainqueur du dernier huitième de finale entre le Portugal et la Suisse mardi à 20h00 heure belge. Le Maroc est la quatrième nation africaine à atteindre les quarts de finale d’une Coupe du monde après le Cameroun (1990), le Sénégal (2002) et le Ghana (2010). Jamais un pays africain n’a réussi à se qualifier pour les demi-finales d’un Mondial.

Ronaldo sur le banc et festival portugais avec un triplé de son remplaçant Gonçalo Ramos

Le Portugal a complété le tableau des quarts de finale de la Coupe du monde de football grâce à sa large victoire 6-1 sur la Suisse, mardi, au Stade de Lusail.

Gonçalo Ramos (17e, 51e, 67e) a été le grand artisan du succès portugais avec un triplé. Pepe (33e), Raphaël Guerreiro (55e) et Rafael Leao (90e+2) ont également marqué pour le Portugal et Manuel Akanji (58e) a inscrit le but de la Suisse. Le Portugal, qui retrouvera les quarts de finale d’un Mondial pour la première fois depuis 2006, affrontera le Maroc, vainqueur aux tirs au but de l’Espagne (0-0, 3-0 t.a.b.), samedi.