Coupe du monde 2022: la France déroule contre l’Australie, l’Arabie Saoudite s’offre l’Argentine et deux partages sur un score nul et vierge

Lionel Messi, la tête basse pendant qu'Olivier Giroud sourit.
/ /

Menés 1-0 à la mi-temps après un pénalty converti par Lionel Messi, les Saoudiens d’Hervé Renard ont su renverser la vapeur en début de deuxième période pour offrir la première grosse surprise de cette Coupe du monde. Dans les deuxième et troisième matches du jour, les équipes se sont quittées sur des scores nuls et vierges. Le Danemark n’a pas trouvé la faille contre une Tunisie accrocheuse pendant que le Mexique tenait la Pologne en échec, grâce à un arrêt de l’ancien gardien du Standard, Memo Ochoa, sur un pénalty de Robert Lewandowski. Le dernier duel du jour marquait l’entrée en lice du champion du monde en titre. Malgré une ouverture du score rapide des Australiens, les Bleus ont été en mesure de réagir et ont planté quatre goals, grâce notamment à un doublé d’Olivier Giroud qui entre dans l’histoire de l’équipe de France.

Groupe D: la Tunisie fait plus que résister au Danemark, la France en passe quatre à l’Australie

Le Danemark et la Tunisie se sont quittés dos à dos mardi après-midi en partageant 0-0 au stade Education City d’Al Rayyan lors de la première journée du groupe D de la Coupe du monde.

Christian Eriksen et les siens n’ont pas trouvé la faille contre une excellente Tunisie. (Naim Sitli à droite sur la photo) (Photo by Eric Verhoeven/Soccrates/Getty Images)

Les Danois ont rencontré énormément de difficultés contre des Tunisiens très accrocheurs, surtout en première mi-temps. Malgré un second acte plus abouti, les demi-finalistes du dernier Euro n’ont pas réussi à trouver l’ouverture et doivent se contenter d’un point pour entamer la compétition.

Menée rapidement au score, la France a su rapidement renverser la vapeur

Malgré une ouverture du score rapide des Australiens, les Bleus ont été en mesure de réagir et ont planté quatre goals, grâce notamment à un doublé d’Olivier Giroud qui entre dans l’histoire de l’équipe de France.

Adrien Rabiot a égalisé pour la France avant de servir idéalement Olivier Giroud pour le 50e but en Bleu de ce dernier. (Photo by Markus Gilliar – GES Sportfoto/Getty Images)

Groupe C: un Ochoa éternel et une leçon de réalisme de l’Arabie Saoudite pour le premier exploit du tournoi

Le Mexique et la Pologne ont partagé l’enjeu, 0-0, lors de leur premier match de la Coupe du monde 2022 dans le groupe C, mardi à Doha. Dans une partie cadenassée, Guillermo Ochoa s’est illustré en stoppant le pénalty de Robert Lewandowski pour préserver les cages mexicaines et décrocher le point du partage.

Guillermo Ochoa a arrêté le pénalty accordé à Robert Lewandowski. (Photo by Pablo Morano/BSR Agency/Getty Images)

L’Argentine au tapis

L’Arabie saoudite a créé la première surprise du Mondial 2022 en s’imposant contre l’Argentine, 1-2, lors du premier match du groupe C mardi matin au stade de Lusail à Doga. Menés en début de rencontre, les Saoudiens ont renversé la vapeur en début de deuxième période pour s’offrir une victoire de prestige.

Lionel Messi s’est créé la première occasion avec un tir depuis l’entrée de la surface (2e). Comme un symbole, le capitaine argentin a ensuite ouvert le score sur pénalty (1-0, 10e), après que l’arbitrage vidéo a signalé une faute d’Abdulhamid sur De Paul. Par la suite, les hommes d’Hervé Renard ont surpris en gardant un bloc haut. Ils ne sont néanmoins pas parvenus à s’offrir le moindre tir et se sont exposés à de nombreuses reprises à l’arrière, bien que Lautaro Martinez fût de nombreuses fois signalé hors-jeu, notamment sur un but finalement annulé (27e).

L’impensable s’est produit en début de deuxième mi-temps. Sur une phase mal négociée par la charnière argentine, Al Shehri a devancé Romero avant de décocher une frappe croisée dans les filets de Martinez (1-1, 48e). L’Argentine sonnée, Al Abed a vu sa tentative repoussée, mais Al Dawsari a hérité du ballon. Le Saoudien a joué un numéro d’équilibriste avant de trouver la lucarne d’un tir enroulé (1-2, 53e), laissant les coéquipiers de Messi pantois. 

Lionel Scaloni a immédiatement procédé à des changements, et Al Owais a dû sortir plusieurs arrêts, d’abord pour empêcher Tagliafico d’égaliser trop vite (63e) puis devant Di Maria (72e) et Messi (84e). Cependant, une Argentine paralysée par l’enjeu s’est cassé les dents sur le bloc saoudien, sans jamais trouver la faille pour revenir au contact.