Coupe du monde 2022: l’Angleterre sans pitié pour l’Iran, les Pays-Bas s’offrent le Sénégal et un partage entre Américains et Gallois

La pépite Cody Gakpo a offert la victoire aux Oranje. (Photo by Stuart Franklin/Getty Images)

Dans le groupe B, les Three Lions ont battu la Team Melli sur un score de tennis (6-2)grâce à un doublé de Saka et des réalisations signées Bellingham, Sterling, Rashford et Grealish. Les Iraniens ont sauvé l’honneur avec un doublé de leur star Mehdi Taremi. L’autre match du groupe A, qui avait vu hier l’Equateur prendre l’ascendant sur le Qatar, a validé la victoire des Pays-Bas contre le Sénégal. C’est le petit phénomène du PSV Cody Gakpo qui a lancé les Oranje sur la voie de la victoire avant que Davy Klaassen ne donne au score son allure définitive de 2-0. Dans le dernier match du jour, la jeune garde américaine qui menait au score a été rappelée à l’ordre par l’inoxydable Gareth Bale.

Groupe A: les Pays-Bas à hauteur de l’Equateur

Vainqueurs 0-2 du Sénégal, les Pays-Bas ont respecté la tradition selon laquelle ils n’ont jamais perdu leur match d’ouverture en Coupe du monde. Les buts de Cody Gakpo (84e) et de Davy Klaassen (90e+9) ont permis aux Oranje de partager la première place du classement avec l’Equateur, vainqueur sur le même score du Qatar, dimanche, lors du match d’ouverture de ce 22e Mondial.

Privé de son talisman Sadio Mané, Aliou Cissé a décidé de remanier sa défense en décalant son arrière central habituel, Abdou Diallo au latéral gauche et en titularisant Pape Abdou Cissé dans l’axe. Malgré cela, les Lions ont eu du mal à se dégager en début de rencontre face à des Oranje, qui ont mis le feu par Gakpo (4e). Après s’être accrochés, les champions d’Afrique se sont portés très haut mais les contacts et les duels se sont multipliés au milieu du jeu avec le seul tir cadré (et trop faible) de Youssouf Sabaly en première période (33e). Moins mordants, les Néerlandais ont quand même vu Frenkie de Jong se défaire de la défense sénégalaise et être contré in-extrémis par Diallo au moment de tirer (20e).

La deuxième mi-temps a débuté timidement avec des Sénégalais bien regroupés dans leur camp et affichant peu d’inspiration devant et des attaquants néerlandais, qui manquaient de percussion. Pour y remédier, Louis van Gaal a remplacé Vincent Janssen (Antwerp) par Memphis Depay, qui n’a plus joué depuis septembre à cause d’une blessure musculaire (62e).  Sur une remontée de ballon de Sarr, Idrissa Gueye a expédié un missile qu’Andries Noppert, qui avait obtenu sa première sélection, a repoussé (73e). Si les Lions ont mal négocié un contre sur une perte de balle de Virgil van Dijk (82e), Gakpo a marqué son quatrième but en sélection de la tête sur un centre parfait de Frenkie de Jong (84e, 0-1). Edouard Mendy a permis ensuite à Klaassen, qui l’a devancé, de corser l’addition après avoir mal repoussé une frappe de Depay (90e+9, 0-2).

Davy Klaassen, auteur du deuxième but néerlandais. (Photo by Francois Nel/Getty Images)

Groupe B: Score de tennis pour l’Angleterre, Bale permet au pays de Galles de prendre un point contre les USA

L’Angleterre s’est imposée facilement 6-2 contre l’Iran lundi à Al Rayyan lors de la rencontre inaugurale du groupe B de la Coupe du monde 2022 de football. Bukayo Saka (Angleterre) et Mehdi Taremi (Iran) ont chacun inscrit un doublé.

Les Britanniques trouvaient l’ouverture sur une tête de Jude Bellingham. Proche du petit rectangle, le milieu de terrain était plus prompt que son défenseur pour reprendre un centre de Luke Shaw venu du flanc gauche anglais (35e, 1-0). L’Angleterre doublait la mise grâce à Bukayo Saka à la suite d’un corner. Il profitait d’une remise de la tête de Maguire pour propulser le ballon dans le plafond du but iranien (43e, 2-0). Quelques secondes plus tard, Raheem Sterling reprenait en un temps de l’extérieur du pied droit un centre venu de la droite d’Harry Kane et triplait la mise en faveur des hommes de Gareth Southgate (45e + 1, 3-0). Après la pause, à l’entrée du rectangle adverse, Saka s’enfonçait dans la défense iranienne avant de placer le ballon hors de portée du gardien remplaçant Hosseini (le titulaire Beiranvand blessé dans un choc avec un équipier avait dû quitter le match à la 20e minute). Il marquait là son deuxième but personnel (62e, 4-0).

L’ancien gardien de l’Antwerp Alireza Beiranvand a dû sortir du terrain après un violent choc avec partenaire. (Photo by Sebastian Frej/MB Media/Getty Images)

Quasiment dans la foulée, une bonne passe iranienne dans la surface anglaise permettait à Mehdi Taremi de sauver l’honneur pour les siens (65e, 4-1). À peine monté au jeu, Marcus Rashford transformait sa première touche de balle en but. Bien trouvé par Kane, il se débarrassait de son défenseur dans le rectangle avant de tromper le gardien (71e, 5-1). En toute fin de rencontre, Jack Grealish participait à la fête en poussant au fond des filets une offrande de Callum Wilson à quelques centimètres du but (90e, 6-1). Au bout des arrêts de jeu, un penalty (accordé par le VAR) permettait à Taremi d’inscrire un deuxième but et d’atténuer la marque (90e + 13, 6-2).

Héros malheureux de la finale de l’Euro, Bukaya Sako s’est offert un doublé contre l’Iran. (Photo by Alex Livesey – Danehouse/Getty Images)

Les Etats-Unis et le pays de Galles se quittent dos à dos

Le premier partage de la Coupe du monde 2022 de football entre les États-Unis et le Pays de Galles (1-1) a justement conclu cette rencontre de la première journée du groupe B de la Coupe du monde de football, lundi soir à Al Rayyan.

Les Américains ont méritoirement ouvert la marque à la 36e minute par Timothy Weah, le fils de George Weah, le Ballon d’Or 1995 et actuel président du Libéria. Il récompensait une domination totale des 45 premières minutes

Même s’il joue désormais en MLS, Gareth Bale s’est montré sans pitié pour les Etats-Unis. (Photo by Clive Mason/Getty Images)

En seconde période, les Gallois se sont réveillés et ont à leur tour pris la rencontre à leur compte et égalisé sur penalty, le premier de ce Mondial, converti par le Gallois le plus emblématique le capitaine Gareth Bale (82e).

Dans l’autre match de cette première journée du groupe B, l’Angleterre avait donné la leçon à l’Iran 6-2 plus tôt dans l’après-midi. La 2e journée du groupe ce vendredi 25 novembre opposera le Pays de Galles à l’Iran (11h00 belges) et l’Angleterre aux États-Unis (20h00).