Allemagne – Espagne ou le match des jeunes talents

Jamal Musiala et Gavi sont deux des grands talents allemand et espagnol de demain. Ils se sont déjà affrontés mais seulement au sein de leurs clubs respectifs, le Bayern Munich et le FC Barcelone. (Belga)

L’Allemagne et l’Espagne disposent sans doute dans leur noyau des plus grands talents de cette Coupe du monde. On vous en présente six.

Jamal Musiala

Il ne fait aucun doute qu’il deviendra la superstar de la nouvelle Allemagne. À 19 ans à peine, Jamal Musiala semble déjà être un routinier de la Mannschaft et de son club, le Bayern Munich. Il affiche déjà cent matches à son compteur avec le Rekordmeister, au cours desquels il a marqué 27 fois et délivré 17 passes décisives. Des stats incroyables qui lui ont valu de recevoir très tôt sa chance avec l’équipe nationale allemande, où il compte 18 sélections. Musiala a cependant été proche de jouer pour l’Angleterre. Il a disputé 23 rencontres avec les équipes de jeunes aglaises, avant d’opérer un choix en faveur des champions du monde 2014, l’année dernière.

Jamal Musiala. (Photo by Takamoto Tokuhara/AFLO)

Gavi

Du wonderkid allemand à l’espagnol. À 18 ans, Gavi fait également déjà figure d’ancien du FC Barcelone et de la Roja. Il a été élu meilleur jeune lors de la récente cérémonie du Ballon d’Or et est le plus jeune joueur de l’histoire de l’Espagne à la Coupe du monde. Ce milieu de terrain offensif, qui porte le numéro 9, est connu pour son dynamisme, mais aussi pour ses dribbles et son sens du but. On a encore pu le constater lors du match d’ouverture de l’Espagne dans cette Coupe du monde, contre le Costa Rica, au cours duquel Gavi nous a offert un but somptueux.

Gavi. (Photo by Mutsu Kawamori/AFLO)

Pedri

Une autre star en devenir – ou l’est-il déjà ? – du Barça se nomme Pedri. On le connaît surtout depuis l’EURO de l’année dernière, où il a été élu meilleur jeune du tournoi et a stupéfié les suiveurs européens. Bien entendu, les comparaisons avec Xavi ou Andrés Iniesta ne cessent de pleuvoir pour le milieu de terrain qui n’a encore que 19 ans. À Barcelone, l’ancien de Las Palmas en est déjà à 93 matches, douze buts et sept passes décisives. Avec l’Espagne, son compteur n’affiche encore que quinze caps, mais il va à coup sûr en glaner beaucoup d’autres.

Pedri. (Photo by Mutsu Kawamori/AFLO)

Karim Adeyemi

Le défi était de taille au Borussia Dortmund. Lorsqu’Erling Haaland a quitté le club pour Manchester City cet été, c’est Karim Adeyemi qui a été recruté au RB Salzbourg pour le remplacer. Adeyemi a d’abord été formé au Bayern avant de faire un pas en arrière et de rejoindre le club de quatrième division du SpVgg Unterhaching. Il a ensuite rallié l’Autriche, où il a complètement explosé. Aujourd’hui, l’attaquant de parents roumain et nigérian veut éblouir le monde par ses exploits.

Karim Adeyemi Foto: Thomas Boecker/DFB via

Nico Williams

Ce n’est peut-être pas le nom que l’on attendait ici, mais Nico Williams semble être en train de forcer sa chance à vingt ans. Le Basque de l’Athletic Bilbao, dont le frère Iñaki joue pour le Ghana, est le prochain ailier rapide de la Roja, mais il associe ces qualités à l’efficacité avec déjà trois buts et quatre passes décisives cette saison en Liga. Et il y parvient également avec l’Espagne, puisqu’il a déjà marqué une fois lors de ses quatre apparitions en sélection et a délivré une passe décisive contre le Portugal en Ligue des Nations.

Nico Williams. (Photo by Mutsu Kawamori/AFLO)

Youssoufa Moukoko

Le plus jeune pour terminer. Youssoufa Moukoko vient tout juste d’avoir 18 ans lors de cette Coupe du monde, aucun joueur n’est plus jeune au Qatar. Moukoko est décrit comme un super talent depuis des années, il a inscrit 127 buts en 84 matches pour les équipe de jeunes de Dortmund. Le plus jeune débutant et buteur de l’histoire de la Bundesliga est un habitué de l’équipe de Dortmund, où il est également censé compenser le départ de Haaland, ce qu’il fait avec brio (six buts et quatre passes décisives déjà cette saison). Avec la Mannschaft, il ne compte que deux sélections, mais lors cette Coupe du monde, il est surtout là pour s’initier au football international.

Youssoufa Moukoko. (Xinhua/Lan Hongguang)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici