Wout van Aert honnête après sa défaite contre Mathieu van der Poel à Benidorm: « J’aurais dû durcir la course »

Mathieu van der Poel a devancé Wout van Aert de justesse à Benidorm. BELGA PHOTO JASPER JACOBS

Les deux cadors du cyclo-cross évoluaient ensemble sans un maillot distinctif sur les épaules pour la première fois depuis 2014. Sur un parcours technique mais pas très sélectif, c’est le Néerlandais qui a mieux géré le dernier tour pour devancer son rival belge.

Wout van Aert a dû se contenter de la deuxième place, dimanche, à Benidorm, en Coupe du monde de cyclocross. « J’aurais dû durcir la course », a confié le coureur de Jumbo-Visma après l’arrivée.

Van Aert a essayé plusieurs fois de faire la différence, mais un solide Mathieu van der Poel ne l’a pas laissé partir. Dans les derniers mètres, il a failli terminer dans les barrières nadar et n’a pas pu tenter sa chance dans le sprint court. « Maintenant que je revois les images, c’est en effet encore plus dangereux que je le pensais », a-t-il déclaré. « J’étais très près de sa roue, je voulais sprinter jusqu’à l’arrivée, mais avec ce léger virage, je suis quand même passé très près de la barrière. Heureusement, j’ai pu me retenir à temps. »

Van Aert n’était pas satisfait de sa course. « Je suis déçu. Je savais que je devais être en tête après les poutres pour rouler à toute vitesse jusqu’à l’arrivée, mais j’étais juste un peu trop occupé à garder la tête et pas à gagner la course. Maintenant que je l’ai laissé filer, c’est ce qui me déçoit le plus. C’était difficile de faire la différence sur ce parcours, je l’ai peut-être un peu sous-estimé, j’aurais dû rouler plus fort. »

« C’était le Van der Poel contre lequel j’ai livré quelques beaux duels durant la période de Noël. Il m’a semblé meilleur qu’à Zonhoven et Coxyde, par exemple, mais les Mondiaux sont dans deux semaines et à Hoogerheide, ce sera un parcours fort différent », a conclu Van Aert.