US Open: Serena Williams accède au 2e tour, Tsitsipas sorti par un qualifié

Portée par quelques stars dans les tribunes, Serena Williams s'est hissé au deuxième tour de l'US Open.
/ /

Portée par le public new-yorkais et des stars présentes dans les travées du court Arthur Ashe comme Mike Tyson, Martina Navratilova, Lindsey Vonn ou encore Spike Lee, l’Américaine, dont cet US Open pourrait être le dernier tournoi de son incroyable carrière, s’est imposée sur un double 6-3 contre Danka Kovinic. Pour le reste, on notera les éliminations de Simona Halep et de Stefanos Tsitsipas, ainsi que les qualifications de Daniil Medvedev, Casper Ruud et Andy Murray.

DANS LE TABLEAU MASCULIN

Daniil Medvedev s’est qualifié pour le deuxième tour de l’US Open, quatrième et dernière levée du Grand Chelem, lundi sur le court Arthur Ashe de Flushing Meadows à New York.

Tenant du titre, Medvedev, N.1 mondial, l’a emporté en trois sets 6-2, 6-4, 6-0 contre l’Américain Stefan Kozlov, 111e mondial, au bout d’une rencontre de 2 heures et 1 minute. Au deuxième tour, le Russe affrontera le Français Arthur Rinderknech (ATP 58) qui s’est imposé en quatre sets 4-6, 7-6 (7/4), 6-3, 6-2 en 3 heures et 10 minutes contre son compatriote Quentin Halys (ATP 76).

Tsitsipas trépasse déjà

Le Grec Stefanos Tsitsipas, 5e mondial, a été éliminé lundi dès le premier tour de l’US Open par le Colombien Daniel Galan, 94e et passé par les qualifications, 6-0, 6-1, 3-6, 7-5.

« Je suis super heureux! », a lancé Galan, qui jouait son tout premier match dans le tableau principal du Majeur américain. Il affrontera au prochain tour l’Australien Jordan Thompson (102e). Tsitsipas, qui a semblé gêné au bras droit en début de partie, confirme que l’US Open est le Majeur qui lui réussit le moins: il n’a jamais dépassé le 3e tour à New York alors qu’il a atteint la finale à Roland-Garros, les demi-finales en Australie et les 8es de finale à Wimbledon. « Quand il a commencé à mieux jouer, je suis devenu plus nerveux moi-même. Mais j’ai réussi à retrouver mon calme et, même si j’ai perdu le troisième set, je sentais que je jouais de mieux en mieux », a confié le Colombien. Après 53 minutes de jeu, et alors qu’il menait 6-0, 5-0, Galan a concédé son premier jeu de la partie.

Nouvelle désillusion en grand chelem pour le joueur grec (Photo by Julian Finney/Getty Images)

Mais après la perte inéluctable de la deuxième manche, Tsitsipas a semblé en mesure de renverser la partie: il a rapidement pris les commandes du troisième set pour revenir à deux sets à un. Pourtant, le Colombien a repris le dessus dans la 4e manche: Tsitsipas a sauvé huit balles de match avant de s’incliner sur la neuvième.

Casper Ruudd se qualifie aisément

Casper Ruud, 7e mondial et tête de série N.5, a validé son ticket pour le 2e tour après sa victoire en trois sets 6-3, 7-5, 6-2 contre le Britannique Kyle Edmund (ATP 601). Au deuxième tour, le Norvégien, finaliste à Roland-Garros en juin dernier, affrontera le Néerlandais Tim van Rijthoven (ATP 111) qui s’est imposé en cinq sets 3-6, 6-7 (4/7), 7-6 (11/9), 6-1, 6-4 contre le Chinois Zhizhen Zhang, 137e mondial et tombeur de Zizou Bergs au dernier tour des qualifications.

Murray passe l’obstace Cerundolo

Andy Murray, ancien N.1 mondial redescendu à la 52e place et vainqueur du tournoi en 2012, s’est qualifié pour le 2e tour de l’US Open, quatrième et dernière levée du Grand Chelem, en battant l’Argentin Francisco Cerundolo, 27e mondial et tête de série N.24, 7-5, 6-3, 6-3, lundi à New York.

L’Ecossais de 35 ans, également finaliste en 2008 à Flushing Meadows, affrontera au deuxième tour un adversaire plus à sa portée encore: l’Australien John Millman (ATP 103) ou l’Américain Emilio Nava, 203e mondial et bénéficiaire d’une invitation. Murray, qui sort de quatre saisons gâchées par le Covid-19 et surtout des blessures à répétition, dont une à la hanche qui avait failli lui coûter sa carrière en 2019, persiste dans sa tentative de renouer avec son meilleur niveau. 

Finaliste à Sydney en début d’année, puis à Stuttgart au début de l’été, il joue avec une prothèse métallique au niveau de l’une de ses hanches, posée début 2019.

DANS LE TABLEAU FEMININ

Queen Serena s’offre un double 6-3 pour passer au second tour

Serena Williams s’est qualifiée lundi pour le deuxième tour de l’US Open, qui pourrait être l’ultime tournoi de sa phénoménale carrière, en battant la Monténégrine Danka Kovinic (80e mondiale) 6-3, 6-3.

Au prochain tour, l’Américaine de 40 ans aux 23 titres du Grand Chelem, qui pointe désormais au 605e rang de la WTA, affrontera la N.2 mondiale Anett Kontaveit. Portée par le public, parmi lequel Mike Tyson, Martina Navratilova, Lindsey Vonn ou encore Spike Lee, et s’appuyant sur son puissant service, la joueuse considérée comme la plus grande de l’histoire a ainsi repoussé encore un peu la fin de sa carrière. Car elle a annoncé début août qu’elle prendrait prochainement sa retraite.

Rien n’est encore officiel mais le Majeur américain, qu’elle a remporté six fois, ressemble à une belle porte de sortie. Devant un public acquis à sa cause et même antisportif au point d’applaudir les fautes de son adversaire, Williams a réussi le break d’entrée pour mener 2-0 dans le premier set. Mais la Monténégrine a remporté les trois jeux suivants pour mener 3-2. Cependant, sur deux doubles fautes, elle a laissé Williams revenir dans le match. L’Américaine a aligné trois jeux pour mener 5-3 et servir pour le gain du premier set. Elle a sauvé quatre balles de débreak et bouclé la manche sur deux aces et un service gagnant. Dans la seconde manche, elle a réussi un premier break pour se détacher 3-2 puis un dernier sur l’ultime jeu de la partie.

Eliminée dès le premier tour à Wimbledon où elle avait effectué un retour surprise cet été après un an d’absence, Serena Williams s’est offert une danse supplémentaire à New York.

Lauréate du masters 1000 de Toronto, Simona Halep ne pensait pas être contrainte de prendre la porte dès le premier tour. (Getty images)

Halep se prend un savon d’entrée

La Roumaine Simona Halep, 7e mondiale et tête de série N.7, qui restait sur une victoire au WTA 1000 de Toronto, a été éliminée dès son entrée en lice de l’US Open, battue 6-2, 0-6, 6-4 par l’Ukrainienne Daria Snigur, 124e mondiale, lundi.

C’est une grosse contre-performance assez inattendue de la part de l’ancienne N.1 mondiale, sacrée à Roland-Garros (2018) et Wimbledon (2019), qui semblait avoir acté dans l’Ohio son retour au premier plan, un an après être sortie du top 10 en raison d’une série de blessures à une épaule et une cuisse. Au deuxième tour, Snigur sera opposée à la Polonaise Magdalena Frech (WTA 103) ou la Canadienne Rebecca Marino (WTA 106).

Ons Jabeur et Maria Sakkari se hissent facilement au second tour

La Tunisienne Ons Jabeur et la Grecque Maria Sakkari se sont qualifiées pour le deuxième tour de l’US Open, quatrième et dernière levée du Grand Chelem, lundi à New York.

Jabeur, tête de série N.5, s’est imposée en deux sets 7-5, 6-2 en 1h11 contre l’Américaine Madison Brengle, 61e mondiale. Au deuxième tour, la Tunisienne défiera une autre Américaine Elizabeth Mandlick, 144e mondiale et bénéficiaire d’une invitation, qui s’est imposée 5-7, 7-6 (7/3), 6-4 contre la Slovène Tamara Zidansek (WTA 81).

Plus tôt lundi, Sakkari, tête de série N.3, a elle eu besoin de trois sets pour venir à bout de l’Allemande Tatjana Maria, 85e mondiale et demi-finaliste à Wimbledon cette année: 6-4, 3-6, 6-0. Au deuxième tour, la Grecque affrontera la Française Diane Parry (WTA 74) ou la Chinoise Wang Xiyu (WTA 75).