Les positifs au Covid-19 pourront jouer à l’Australian Open s’ils se sentent aptes physiquement

Novak Djokovic sera cette fois présent à l'Australian Open. (Photo by Sarah Reed/Getty Images)
/ /

On est loin de la tolérance zéro pratiquée douze mois plus tôt et qui a valu un soap à rebondissements avec Novak Djokovic. Non-vacciné dans un pays l’exigeant, le Serbe avait été annoncé au tournoi avant de finalement devoir rentrer chez lui. En 2023, les règles sont bien assouplies.

Les joueurs engagés à l’Open d’Australie pourront disputer le premier tournoi du Grand Chelem même s’ils ont été testés positifs au Covid-19 tant qu’ils se sentent physiquement aptes, a indiqué Craig Tiley, le patron du tournoi qui débutera lundi prochain à Melbourne.

Les joueurs ne seront pas obligés de passer des tests de détection du Covid pendant le tournoi, le protocole sanitaire ayant été assoupli en Australie depuis l’année dernière.  « Nous suivons les règles et nous avons été clairs vis-à-vis des joueurs et de notre staff : si quelqu’un ne se sent pas bien, il devra rester à la maison », déclare Craig Tiley, ajoutant que « comme pour le cricket, il pourrait y avoir des joueurs qui jouent avec le Covid ».

La semaine dernière, un international australien de cricket avait pu jouer contre l’Afrique du Sud après avoir été testé positif au Covid.  L’année dernière, Novak Djokovic, non-vacciné contre le Covid, avait été expulsé d’Australie juste avant le début de l’Open d’Australie, dont il était le tenant du titre, après un feuilleton qui avait duré plusieurs jours.

Le Serbe, qui a conquis son 92e titre ATP dimanche à Adélaïde, revient cette année à Melbourne, après la levée par le gouvernement australien de son interdiction d’entrer dans le pays pendant 3 ans. Il sera en quête d’un 10e titre qui lui permettrait d’égaler le record de 22 titres en Grand Chelem de Rafael Nadal lauréat à Melbourne en 2022.