Plus de Belges à l’Open d’Australie: le parcours d’Elise Mertens s’arrête au 3e tour

Elise Mertens. (Photo by Cameron Spencer/Getty Images)

La première levée du Grand Chelem a tourné court pour la délégation belge engagée à Melbourne. Le parcours d’Elise Mertens s’est terminé dès le troisième tour du tournoi. L’an dernier, la Louvaniste s’était hissée un tour plus loin, en 1/8e de finale. Son meilleur résultat à Melbourne remontait à 2018 et un dernier carré où elle avait subi la loi de la Danoise Caroline Wozniacki.

MERTENS UN TOUR MOINS LOIN QUE L’AN DERNIER

Elise Mertens, 32e joueuse mondiale et tête de série N.26, n’a pas réussi à se qualifier pour les huitièmes de finale de l’Open d’Australie de tennis, premier tournoi du Grand Chelem, samedi, à Melbourne. La N.1 belge s’est inclinée en deux sets (2-6 ; 3-6) face la Bélarusse Aryna Sabalenka (WTA 5/N.5) au troisième tour.

Mertens et Sabalenka avaient remporté ensemble le double à Melbourne en 2021. Son ancienne partenaire confirme son statut d’adversaire difficile pour la joueuse belge, qui concède une septième défaite en neuf confrontations en simple. Mertens visait une cinquième accession, en six participations, aux huitièmes de finale de l’Open d’Australie, où les demi-finales, atteintes en 2018, constituent son meilleur résultat en Grand Chelem. Mertens est encore engagée en double, qu’elle dispute avec l’Australienne Storm Hunter.

LEUR TOURNOI S’EST DEJA ARRÊTE

Zanevska sortie dès le premier tour par la tête de série numéro 9

Maryna Zanevska a été éliminée au premier tour du simple à l’Open d’Australie de tennis, premier tournoi du Grand Chelem, mardi à Melbourne. La numéro 3 belge s’est inclinée face à la Russe Veronika Kudermetova (WTA 9), tête de série N.9, 6-2, 7-6 (7/4).

Zanevska avait réussi le break dans le 2e set pour mener 4-2, mais Kudermetova a rétabli l’égalité à 4 partout pour filer ensuite vers le gain du 2e set au jeu décisif 7-6 (7/3)  en 1h37 minutes. Maryna Zanevska, 29 ans, participait pour la quatrième fois à la levée australienne du Grand Chelem.

Van Uytvanck ne réédite pas son exploit des JO contre l’ancienne numéro 2 mondiale Petra Kvitova

Alison Van Uytvanck a été éliminée au premier tour de l’Open d’Australie, lundi à Melbourne. Seule Belge au programme de ce premier tournoi du Grand Chelem de la saison, Alison Van Uytvanck, 28 ans, 68e mondiale, s’est inclinée en deux sets 7-6 (7/3), 6-2, face à la Tchèque Petra Kvitova, 32 ans, ancienne N.2 mondiale, aujourd’hui 15e au classement WTA. La rencontre a duré 1 heure 33 minutes.

Petra Kvitova, double lauréate à Wimbledon (2011 et 2014), fut finaliste à l’Open d’Australie en 2019. Elle compte 29 titres WTA à son palmarès. C’est la 9e fois qu’Alison Van Uytvanck est à Melbourne où elle avait atteint le 2e tour lors des deux dernières éditions en 2021 et 2022. Elle fut éliminée les autres fois dès son entrée en lice dans le tableau final. Petra Kvitova affrontera au tour suivant soit l’Ukrainienne Anhelina Kalinina, 25 ans, 40e mondiale, qui sera sa tombeuse dès le second tour avec une victoire en deux sets 7-5 et 6-4.

Pour sa première dans le tableau final sans passer par les qualifications, Ysaline Bonaventure a encore connu la défaite d’entrée. (Photo by Phil Walter/Getty Images)
La Bonaventure se termine dès le premier tour

Ysaline Bonaventure a été éliminée au premier tour du simple dames de l’Open d’Australie, le premier tournoi du Grand Chelem, mardi à Melbourne.

La Stavelotaine, 90e mondiale, s’est inclinée 6-2, 6-1 face à la Russe Ekaterina Alexandrova, 18e mondiale et 19e tête de série du tournoi, après 53 minutes de jeu. Alexandrova affrontera au tour suivant l’Américaine Taylor Townsend (WTA 135). Ysaline Bonaventure dispute l’Open d’Australie pour la troisième fois. Elle avait été éliminée au premier tour en 2019 et 2021, après être sortie des qualifications. Cette année, elle s’est retrouvée pour la première fois directement versée dans le tableau final

Zizou Bergs sorti en 4 sets par le 70e mondial

Zizou Bergs a été éliminé au premier tour de l’Open d’Australie, le premier tournoi du Grand Chelem de la saison, mardi à Melbourne.

Le Limbourgeois, 130e joueur mondial, s’est incliné en quatre sets 6-4, 1-6, 6-4, 6-1, face au Serbe Laslo Djere, 70e mondial. Le match a duré deux heures et 22 minutes. Au tour suivant Djere sera opposé au Bulgare Grigor Dimitrov (ATP 28), qui a écarté le Russe Aslan Karatsev (ATP 82) en trois sets 7-6 (7/3), 7-5, 6-2. Zizou Bergs s’est hissé dans le tableau final de l’Open d’Australie via les qualifications. Il dispute son deuxième tournoi du Grand Chelem après Wimbledon l’an dernier.

Zizou Bergs disputait son deuxième tournoi du Grand Chelem. (Photo by Will Russell/Getty Images)
Goffin renonce en raison d’une gastro-entérite

On en sait un peu plus sur les raisons qui ont contraint David Goffin (ATP 50) à déclarer forfait avant même son entrée en lice à l’Open d’Australie, mardi à Melbourne, où il devait affronter le Français Laurent Lokoli (ATP 176), issu des qualifications, au premier tour. Martin Roux, l’agent du Liégeois, a ainsi confié à Belga que le N.1 belge avait été victime d’une « gastro-entérite » qui l’a empêché de monter sur le court.

« David a attrapé une gastro-entérite, sans doute d’origine virale, classique », a expliqué le Français. « C’est tout. Du coup, forcément, il s’est senti très mal. Je l’ai eu au téléphone au moment de l’annonce du forfait et il m’a dit qu’il avait vomi toute la nuit et qu’il n’était tout simplement pas en état de monter sur le court. Ce sont des choses qui peuvent arriver, même si dans ce cas, cela tombe évidemment au plus mauvais moment. Et sur des matches en trois sets gagnants, c’est compliqué. Je ne sais pas s’il a essayé de se rendre à Melbourne Park pour éventuellement se tester. Je l’ai encore eu une deuxième fois en ligne, dans la soirée, alors que le match de Lokoli avait commencé (NdlR : contre l’Américain Mmoh, repêché en tant que lucky loser) et il était toujours à plat, au fond de son lit ».

De là à savoir si ce coup du sort pourrait amener David Goffin à changer ses plans et à éventuellement disputer, la semaine prochaine, le BW Open, le nouveau tournoi Challenger de Louvain-La-Neuve, il était évidemment beaucoup trop tôt pour se prononcer. « On me demande quand il va rentrer et s’il va jouer le Challenger en Belgique », a poursuivi l’agent du Liégeois, « mais pour l’instant, très honnêtement, David était tellement vidé, que ce n’était pas vraiment la priorité. Je le laisse d’abord se remettre sur pied, avoir une bonne nuit de sommeil, et ensuite, on verra. Il ne va clairement pas s’éterniser en Australie, mais nous n’avons même pas encore évoqué son plan de vol et une date de trajet retour. On fera le point quand il se sentira mieux ».