Valeur ajoutée. À en juger par le classement annuel du magazine Forbes, les clubs de la National Basketball Association n’ont aucun souci à se faire concernant leur santé financière. Du moins ceux qui figurent dans le Top 10 puisque tous, sans exception, ont vu leur valeur jouir d’une croissance à deux chiffres. Deux d’entre eux dépassent pour la première fois le plafond symbolique du milliard de dollars : les New York Knicks (1,1 milliard $ – +41 %) et les Los Angeles Lakers (1 milliard – + 11 %). Derrière ce duo, on trouve dans l’ordre Chicago (800 Mo. – +33 %), Boston (730 – + 51 %), Dallas (685 – + 38 %), Miami (625 – + 37 %), Houston (568 – + 25 %), Golden State (555 – + 23 %), Brooklyn (530 – + 48 %) et San Antonio (527 – + 26 %).

Come-back. Trois ans exactement après son dernier match pour le compte des Philadelphia 76ers, Allen Iverson (37 ans), qui a transité par le club de Besiktas dans le championnat turc, veut tâter à nouveau du basket U.S.. Mais pas question pour lui de passer par la Development League et les Texas Legends qui lui ont fait une proposition ! Non, le MVP 2001 et quadruple meilleur marqueur du championnat veut revenir par la grande porte : une des 30 équipes de la NBA ou rien.

Rodman se livre. Après avoir commis des ouvrages aux titres évocateurs du style  » Aussi mauvais que je puisse l’être  » ou  » Je devrais être mort « , Dennis Rodman, l’enfant terrible de Chicago vient de publier  » Dennis the Wild Bull  » (Dennis, le taureau sauvage), destiné aux enfants. C’est l’histoire d’un taurillon enlevé de sa famille et contraint de se produire dans des rodéos.  » Au début, explique l’auteur, il ne se sent pas bien dans ce milieu, mais progressivement il apprend à apprécier ses congénères.  » Une  » morale  » simpliste particulièrement difficile à avaler provenant d’un garçon contraint le mois dernier par un tribunal à payer 500.000 $ d’arriérés de pension alimentaire. À moins que le livre ne serve précisément à la financer !

Smicard. LeBron James estime être sous-payé à Miami. Il est vrai qu’un salaire annuel de 17,5 millions de dollars garanti pendant six ans, assorti de rentrées publicitaires annuelles de 40 millions, c’est un peu juste. Après tout, ça ne fait guère que 115.150 euros par jour ou encore 80 € la minute ! Heureusement pour sa santé mentale et pour sa popularité, la superstar de Miami a le bon goût de ne pas s’apitoyer sur son sort. Il déclare se sacrifier volontairement ( » renoncer au  » contrat maximal  » qu’il n’a pas encore obtenu « , comme il dit) afin que l’équipe ne crève pas le plafond salarial.

Victime. Dwight Howard est un des joueurs au physique le plus imposant. Cette médaille a un revers, car pour le contrer, ses adversaires sont obligés d’y aller fort. Conséquence : le Laker souffre. Il vient notamment de se blesser à nouveau à l’épaule droite. Son general manager, Mitch Kupchak la trouve mauvaise. Il vient de déposer une plainte officielle auprès de la NBA. Il espère que les arbitres soient plus attentifs aux  » attaques  » dont fait l’objet son joueur.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici