Le manager sportif de Lokeren, Willy Verhoost, se ronge encore les sangs malgré la location de Grégory Dufer jusqu’en fin de saison :  » Notre premier tour a été lamentable. Ma seule consolation, c’est que ça ne peut être pire. C’est comme si les joueurs avaient oublié leur football. L’année dernière, Ivan Vukomanovic, Besnik Hasi et Saidou Mady Panandetiguiri formaient la plaque tournante de l’équipe. Leur niveau est actuellement déplorable. Predrag Filipovic délivrait des assists à la pelle à Aristide Bancé et il ne passe plus un homme. L’entrejeu manque d’abattage, surtout depuis le forfait de Killian Overmeire. Celui-ci se développait bien, comme Kwinten Clappaert. Suite à la blessure de Hassan El Mouataz, Ali Bouabe et João Carlos Pinto Chaves, nous avons manqué d’automatismes et de confiance. Nos avants n’ont pas été assez bien servis et ne sont pas de vrais finisseurs. Je regrette qu’ Ariel Jacobs ait été la victime de nos mauvais résultats mais il fallait agir sous peine de descendre encore plus bas. Rudi Cossey a gagné quelques points et produit un meilleur football « .

Outre le retour du rapide médian droit congolais Marcel Kimemba Mbayo (28 ans, Sakaryaspor), qui doit pallier la suspension de Gunter Van Handenhoven, le manager cherche encore un avant-centre :  » Tout le monde doit comprendre l’urgence. Nos joueurs vont devoir se battre. Végéter en bas de classement n’apporte rien à personne. Ces dernières années, Lokeren a acquis un certain statut, il termine en moyenne à la sixième place. Il doit retrouver cette position. Il semble que certains joueurs aient besoin de plus de concurrence. Ceux qui ne seront pas satisfaisants en supporteront les conséquences « .

Verhoost compte sur les compétences de Slavo Muslin, qui a cependant entamé son deuxième mandat avec zéro point sur six.  » Il n’est pas magicien « , rétorque Verhoost.  » Il a eu trois semaines pour réaliser une première évaluation. Il a rapidement détecté les points faibles de l’équipe. Je reste convaincu que nous terminerons dans la première colonne du classement. Nous devons être en mesure de prendre 30 points sur 51. Il nous faut quelques transferts bien ciblés. Je veux aussi que Runar Kristinsson et Olivier Doll s’imposent davantage comme leaders. Nous devons d’abord prendre des points pour émerger de la zone rouge puis offrir un spectacle digne de ce nom à notre public. Ce seront nos deux objectifs au second tour « .

FRéDéRIC VANHEULE

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici