L’exploit XXL des Belgian Lions contre l’Espagne: « Nous ne sommes pas ce petit pays quand il s’agit de basket »,

Jonathan Tabu a été brillant et déterminant contre l'Espagne. (Photo by NIKOLA KRSTIC / BELGA MAG / Belga via AFP) (Photo by NIKOLA KRSTIC/BELGA MAG/AFP via Getty Images)
/ /

La Belgique a fait tomber l’ogre espagnol ce dimanche 73-83 lors de l’Eurobasket. Un exploit historique et majuscule pour notre pays.

C’est avec fierté que le sélectionneur Dario Gjergja est revenu sur la victoire des Belgian Lions contre l’Espagne (73-83) dimanche à l’Eurobasket. « Nous ne sommes pas ce petit pays quand il s’agit de basket », a lancé le technicien croate après l’exploit de ses ouailles dans ce troisième match de groupe.

Le coach n’a pas caché sa satisfaction après cette victoire acquise contre une équipe riche de plusieurs stars évoluant en NBA ou encore Euroligue. « Je suis tellement fier de mon groupe et très content pour les garçons. L’effort a été incroyable, les joueurs ont tout donné lors de chaque possession. Nous avions un goût de trop peu après notre défaite de samedi contre le Monténégro car nous n’étions pas au niveau. Ici, hormis le trou d’air dans le 2e quart-temps, tout s’est déroulé comme dans un rêve. Cela montre que les gens doivent compter sur nous car la Belgique n’est pas un petit pays en matière de basket. »

En incluant les récents succès contre la Serbie et la Lituanie, Gjergja est revenu sur l’évolution du basket belge ces dernières années. « Nous n’avons besoin de personne d’autre que la Belgique. Nous n’avons pas besoin de rendre les autres meilleurs », a lancé le sélectionneur, égratignant la BNXT League, le championnat belgo-néerlandais mis sur pied il y a plus d’un an. « Nous devons améliorer nos joueurs, les développer. Nous avons les capacités pour y parvenir et les talents sont présents. »

Ce n’est que la deuxième fois au 21e siècle que l’Espagne est battue de 10 points en phase de groupes de l’Euro, après une défaite 70-80 contre la Serbie en 2015. Interrogé sur ce tour de force, Gjergja a estimé que la défense a été décisive.

Le banc belge a vibré pendant cet Espagne – Belgique (Photo by NIKOLA KRSTIC/BELGA MAG/AFP via Getty Images)

« C’est un acte fondateur », a dit Jean-Marc Mwema alors qu’Ismael Bako a estimé que la Belgique était « désormais placée sur la carte du basket », ajoutant que les Belges devaient désormais viser plus haut.

Pierre-Antoine Gillet, qui a hérité de la meilleure évaluation du match, a estimé que la clé avait été la conviction de l’équipe belge. « Nous savions que nous devions montrer un autre visage que samedi contre le Monténégro. C’est ce que nous avons fait et nous avons gagné avec le cœur. »

« C’est une performance de haut niveau. Nous nous sommes battus de la première à la dernière seconde », a ajouté Mwema. Meilleur marqueur avec 20 points, Manu Lecomte a ajouté, malgré son mètre quatre-vingts, cinq rebonds à sa feuille de statistiques. Il n’a pas été surpris par cette victoire. « Chaque fois que je joue avec cette équipe et ce coach, en qualifications pour le Mondial ou ici, il se passe quelque chose de spécial. Il y a de bonnes vibrations dans cette équipe car tout le monde y croit », a lancé le meneur.

Si la Belgique n’a pas encore validé son ticket pour les huitièmes, Ismael Bako se montre ambitieux après ce succès contre la Roja. « Nous ne sommes pas ici uniquement pour participer et passer le premier tour. Nous voulons vraiment l’emporter et nous avons prouvé dimanche que nous étions capables de le faire. Pourquoi ne pas simplement aller chercher le titre ? C’est l’une des meilleures années des Lions. »