Les athlètes paralympiques participeront au stage de fin d’année des athlètes du COIB

Des athlètes paralympiques comme Peter Genyn pourront participer au stage d'hiver avec les athlètes valides. (Photo by JASPER JACOBS/BELGA MAG/AFP via Getty Images)

C’est une première dans le sport belge.

Pour la première fois, des athlètes paralympiques ont été invités au traditionnel stage de fin d’année du Comité olympique belge (COIB) organisé à Belek en Turquie. Un signe d’une collaboration qui s’est encore davantage renforcée entre le COIB et le BPC, le Comité paralympique belge.

« C’est un moment historique », a déclaré Cedric Van Branteghem, CEO du COIB lors d’une conférence de presse mardi à Belek. « Les valeurs du sport olympique et paralympiques sont identiques. C’est une grande première et, personnellement, cela m’a donné la chair de poule de voir déjà l’intégration entre les athlètes. »

« Cela fait longtemps que nous travaillons à ce rapprochement. Je pense que cette intégration est aussi inspirante pour le reste de la société. Les athlètes ne forment qu’une seule communauté« , a ajouté Oleg Kazimirowski, CEO du BPC et chef de mission pour les Jeux Paralympiques de Paris 2024. Une collaboration entre les deux comités qui n’est pas seulement sportive mais aussi structurelle. « La collaboration existe depuis des années et elle s’est accélérée ces derniers temps. Les deux comités occupent le même siège, nous organisons des réunions ensemble et chacun sait ce qu’il fait. C’est du gagnant-gagnant à tous les niveaux », a précisé Van Branteghem.

Au niveau commercial, le COIB et le BPC travaillent également main dans la main. « Nous collaborons dans de plus en plus de secteurs et pas uniquement à travers ce stage. Nous avons lancé le mouvement, c’est maintenant au tour des athlètes de le suivre », a conclu Kazimirowski.