Tom Boon, un buteur encore muet pour les Red Lions: « Ce serait pas mal de marquer mais je ne me mets pas la pression »

Tom Boon n'a pas encore débloqué son compteur à la Coupe du monde. BELGA PHOTO DIRK WAEM
/ /

L’attaquant aux 124 buts avec la Belgique est revenu sur le début de tournoi des Red Lions qui ont facilement écarté la Corée du Sud avant d’être accroché face à l’Allemagne. Il a aussi donné des nouvelles d’Arthur Van Doren et Simon Gougnard, deux blessés importants de l’effectif des Red Lions.

Avec 34 buts sous le maillot du Léopold, Tom Boon survole le championnat de Belgique cette saison. Mais le Red Lion n’a pas encore trouvé le chemin des filets lors de la Coupe du monde en Inde. L’attaquant aux 327 matchs et 124 buts internationaux attend patiemment son heure.

« Ce serait pas mal de marquer mais je ne me mets pas la pression », a souri Tom Boon mercredi avant de partir pour Rourkela. « Tant que l’équipe tourne, c’est le plus important. Mais c’est sûr que j’aimerais être un peu plus présent à la balle et avoir plus d’occasions franches pendant le match », a analysé l’attaquant, jamais avare en courses défensives. Après un premier examen réussi contre la Corée du Sud (5-0), la Belgique a partagé l’enjeu face à l’Allemagne mardi (2-2) en égalisant dans les dernières minutes. « On a réussi à revenir grâce à notre expérience. C’était un match de super qualité. On a manqué de prendre l’avantage puis l’Allemagne est bien revenue dans le coup. On a notre sort entre nos mains avec ce 2-2. Il faudra faire une belle prestation contre le Japon et marquer un maximum de buts pour terminer premiers. »

La première place, directement qualificative pour les quarts, se jouera entre Belges et Allemands, qui comptent quatre points. La Belgique possède une meilleure différence de buts (+5 contre +3), décisive en cas d’égalité. « L’Allemagne joue après nous, ils sauront exactement quoi faire mais ils affrontent un adversaire qui, selon moi, est plus fort. On a déjà deux goals d’avance et, si on fait un bon match contre le Japon, ça va être dur pour les Allemands », a ajouté Boon, impatient de quitter Bhubaneswar pour regagner Rourkela et le Birsa Munda International Stadium, théâtre du duel contre les Japonais. « C’est excitant de jouer dans ce stade, ça va nous faire du bien de changer d’air, de couper cette Coupe du monde en deux. »

L’attaquant de 32 ans a aussi donné des nouvelles d’Arthur Van Doren et Simon Gougnard, préservés face à l’Allemagne. « Si ça ne dépendait que d’Arthur, il aurait joué. Pour Simon, qui joue le plomb depuis qu’on est ici, c’est un peu plus ennuyeux. Il a reçu un coup sur la tête. On connait leurs qualités mais, malgré leurs absences, on a arraché un bon point contre l’Allemagne », a ponctué Boon, qui attend les retours de Van Doren et Gougnard « avec impatience ».