Coupe du monde de hockey sur gazon: la Belgique se hisse dans le dernier carré

Florent van Aubel a marqué l'un des buts belges. BELGA PHOTO DIRK WAEM

Florent van Aubel et Tom Boon ont marqué les deux buts des Red Lions contre la Nouvelle-Zélande.

La Belgique (FIH 2), à la faveur d’une première mi-temps de haute volée, a validé son ticket pour le dernier carré de la Coupe du monde en battant la Nouvelle-Zélande (FIH 11) sur le score de 2-0 sur le terrain du Kalinga Stadium de Bhubaneswar, mardi en Inde. Les champions du monde, sereins de bout en bout, défieront vendredi les Pays-Bas ou la Corée du Sud, qui s’affronteront mercredi.

Dominatrice dès les premiers instants, la Belgique a été la première à se porter vers l’avant. Mordante à la récupération, l’équipe nationale a fait mouche dès le premier pc obtenu. Malgré l’absence d’Alex Hendrickx, Tom Boon a fait parler sa puissance, inscrivant son 6e but du tournoi (1-0, 11e). Simon Gougnard a aussi hérité d’une fenêtre de tir juste avant la sirène mais le milieu n’est pas parvenu à tromper le gardien kiwi (15e). Gougnard n’a pas attendu longtemps pour se faire pardonner. Sur une percée dont il a le secret, il a centré pour Florent van Aubel, dont la reprise a fait mouche (2-0, 16e). Après un superbe mouvement collectif entre Felix Denayer, Boon et van Aubel, dont le tir a été arrêté par le gardien, la Belgique a forcé un nouveau pc. Mais ni Loïck Luypaert, ni John-John Dohmen sur le rebond n’ont trouvé la cible (25e). Sur le premier pc obtenu par les ‘Black Sticks’, Vincent Vanasch a réalisé une parade salvatrice, la première de sa rencontre, pour permettre aux siens de rentrer au vestiaire avec un viatique de deux buts (29e).

Vincent Vanasch a encore réalisé quelques arrêts déterminants contre la Nouvelle-Zélande. BELGA PHOTO DIRK WAEM

Peut-être fatigués par leur acquise victoire au bout du suspense dimanche soir contre l’Inde (3-3, 5-5 s-o), les Néo-Zélandais ont continué à subir en début de seconde période. Après un pc de Boon trop central (36e), la Belgique a connu son premier moment creux de la partie, s’en remettant à ‘The Wall’ pour repousser une tentative adverse (43e). Magnifiquement bien trouvé par Denayer, Cédric Charlier a lui manqué de faire le break (45e). N’abdiquant pas, la Nouvelle-Zélande a hérité du premier pc du dernier quart-temps et a failli faire mouche sur combinaison (46e). Les troupes de Michel van den Heuvel ont ensuite fait parler leur expérience pour maîtriser les dernières minutes et poinçonner leur strapontin pour le dernier carré. Première de son groupe grâce à des victoires contre la Corée du Sud (5-0) et le Japon (7-1) ainsi qu’un partage face à l’Allemagne (2-2), l’équipe de Michel van den Heuvel a perdu mardi son sleeper désigné Alexander Hendrickx, blessé au genou et remplacé par Maxime Van Oost.

Les Red Lions, en quête d’une deuxième couronne, affronteront vendredi (14h30 belges) le vainqueur du duel entre les Pays-Bas et la Corée du Sud, tombeuse à la surprise générale de l’Argentine lundi au bout d’un match riche en rebondissements (5-5, 3-2 s-o). Cette sixième victoire belge de suite contre la Nouvelle-Zélande permet à la Belgique de jouer, au pire, le match pour la 3e place dimanche. Au mieux, elle visera une nouvelle fois le zénith du hockey mondial.