Valéry Demory après la défaite des Belgian Cats contre les Etats-Unis: « Il va falloir jouer plus dur en défense lors des prochains matches »

Les Belgian Cats ont perdu contre les Etats-Unis pour leur entrée en Coupe du monde. (Photo by VIRGINIE LEFOUR / BELGA MAG / Belga via AFP) (Photo by VIRGINIE LEFOUR/BELGA MAG/AFP via Getty Images)
/ /

Le sélectionneur national est revenu sur la prestation de ses joueuses après leur défaite (87-72) contre les Etats-Unis, à l’occasion de leur premier match dans la Coupe du monde de basket-ball.

Les Belges n’étaient pas trop déçues après leur duel, perdu 87-72 face aux Etats-Unis, en ouverture de la Coupe du monde de basket féminin jeudi à Sydney en Australie.

Valéry Demory soulignait quelques points de satisfactions contre une équipe américaine intrinsèquement supérieure. « J’ai bien aimé mon équipe, on a réussi à changer souvent de défense, ce qui a mis parfois en difficulté les Etats-Unis », a confié le sélectionneur français des Belgian Cats en conférence de presse. « Elles ont joué dur, et c’est vrai qu’on a perdu quelques ballons. En deuxième mi-temps, le problème aura été la pression mise par les Etats-Unis, cela nous a posé pas mal de soucis. Six de mes joueuses viennent du championnat belge où l’intensité défensive n’est pas du tout du même niveau. Elles auront appris aujourd’hui. Pour Emma (Meesseman, limitée à 4 points, ndlr), ce n’est jamais facile contre les Etats-Unis, elle vient de passer trois mois là-bas, les Américaines la connaissent par coeur. A nous à présent d’être dur en défense, cela doit être notre identité pour les prochaines rencontres ».

Antonia Delaere abondait dans le même sens. « Nous avons été un peu submergées en début de match« , reconnaissait cependant l’ailière anversoise. « On a pu revenir en changeant souvent de défense. En deuxième mi-temps, ce sont elles qui ont opéré beaucoup de switches en défense et cela nous a posé des problèmes, mais je suis fière de notre match et de notre enthousiasme, c’est intéressant pour la suite ». La suite, ce sera la Corée du Sud (vendredi 5h00), Porto-Rico (samedi 12h30), la Bosnie-Herzégovine (lundi 3h30) et la Chine (mardi 5h30).

Quelques belles séquences de jeu

La Belgique a montré quelques belles séquences, surtout en première période, face aux championnes du monde et championnes olympiques en titre, mais les joueuses de Valéry Demory ont dû laisser filer les Américaines, grandissimes favorites encore, en seconde période.
Julie Allemand a terminé avec dix points (4 assists). Emma Meesseman a été limitée à 4 points, 4 assists et 4 rebonds. Côté américain, Breanna Stewart, la meilleure joueuse du monde, MVP du dernier Mondial et des JO de Tokyo, a fini avec 22 unités au compteur pour 14 à Alyssa Thomas. Côté belge encore, Julie Vanloo a rajouté 13 points (4 assists) et Kyara Linskens 9 pour 10 rebonds.

Julie Allemand a marqué 10 points contre les Etats-Unis. (Photo by Steve Christo – Corbis/Corbis via Getty Images)


Même sans trois de ses joueuses championnes WNBA de Las Vegas Aces (Kesley Plum, A’ja Wilson, Chelsea Gray) sacré il y a quatre jours à peine, les Américaines jouent dans une autre cour. Leur début de rencontre (12-0 en moins de trois minutes) ne laissait planer aucun doute.

Reste que Valéry Demory prenait un rapide temps mort pour réajuster la défense belge. Trois paniers à trois points (2 pour Julie Vanloo, un pour Julie Allemand) ramenaient les Belges dans le match (14-13), même si les Etats-Unis ne baissaient le rythme à aucun moment pour passer à 32-22 au premier quart.
N’encaissant que 6 points en 7 minutes, la Belgique revenait à 38-33 emmenée par son duo Julie Allemand-Emma Meesseman à la 27e, forçant Cheryl Reeve au temps mort. Linskens, Ben Abdelkader et Billie Massey à longue distance (46-39) gardaient les Belges dans le match à la mi-temps sifflée à 48-39.
Les Etats-Unis appuyaient sur l’accélérateur à la reprise pour flirter avec un avantage de vingt unités emmenés surtout par Breanna Stewart. Hind Ben Abdelkader et Julie Vanloo pointaient bien à trois points encore, mais les Belges naviguaient désormais à 72-56 à la demi-heure. Valéry Demory tournant dès lors avec presque l’entièreté de son effectif.
L’écart grimpait au-delà des vingt unités dans la dernière ligne droite (79-58). Valéry Demory faisant souffler ses cadres, les Belgian Cats en finissait sur une défaite 87-72. La jeune Maxuella Lisowa, 21 ans, a rajouté 9 points (4 rebonds) à son compteur.
L’autre rencontre déjà jouée dans le groupe A a vu Porto Rico surprendre la Bosnie-Herzégovine, révélation du dernier Euro avec sa Bahaméenne naturalisée Jonquel Jones: 58 à 82 avec Arella Guirantes auteur de 26 points, 9 rebonds, 8 assists.
Rappelons que Les quatre premières équipe du groupe se qualifient pour les quarts de finale.