Article du magazine

Les footballeurs et l'autocritique

Jacques Sys

À un quart d'heure de la fin du match entre Gand et l'Antwerp, Kevin Mirallas a dû entrer au jeu. Le long de la ligne, une discussion a éclaté entre le Diable Rouge et son entraîneur, Laszlo Bölöni. Sur ces entrefaites, un Mirallas furibard a foncé vers le vestiaire, offrant une image pour le moins inhabituelle, celle d'un footballeur énervé, qui s'engouffre, solitaire, dans les couloirs de la Ghelamco Arena.