Wiggins se dit victime d'une "chasse aux sorcières"

05/03/18 à 20:55 - Mise à jour à 20:55

Source: Belga

Le cycliste britannique Bradley Wiggins est sous le feu des projecteurs. Lundi, les parlementaires britanniques ont accusé, dans un rapport, l'équipe cycliste Sky d'avoir utilisé des corticoïdes pour améliorer les performances de ses coureurs et non pour les soigner, notamment sur le Tour de France 2012, remporté par Wiggins. Le Britannique s'est dit victime d'une "chasse aux sorcières".

Wiggins se dit victime d'une "chasse aux sorcières"

Bradley Wiggins © Belga

Wiggins, 37 ans, a affirmé n'avoir jamais utilisé de produit interdit dans le but d'améliorer ses performances. "Je n'ai jamais franchi la barrière", a déclaré ' Sir Wiggo' à la BBC. "Je réfute totalement toutes ces accusations. Quelqu'un essaie de me salir, je subis une véritable chasse aux sorcières. J'ai énormément travaillé pendant plus de 15 ans et être accusé est ce qui pouvait m'arriver de pire."

Le rapport de la commission d'enquête du parlement britannique estime que l'utilisation du triamcinolone, un puissant corticoïde prescrit pour les asthmatiques, visait en fait à faire perdre du poids à Wiggins et aux autres coureurs, sans pour autant les affaiblir. "Nous pensons que ce puissant corticoïde a été utilisé pour préparer Bradley Wiggins, et peut-être aussi d'autres coureurs (de l'équipe) le soutenant, pour le Tour de France", écrivent les parlementaires: "l'objectif n'était pas celui d'un traitement médical, mais bien d'améliorer son rapport poids-puissance avant la course".

Dans leur rapport, les parlementaires britanniques prônent une interdiction totale des corticoïdes, alors qu'ils sont permis sans AUT par l'AMA dans certains cas en compétition

En savoir plus sur:

Nos partenaires