Wawrinka demande des sanctions contre Kyrgios et les obtient

14/08/15 à 11:13 - Mise à jour à 11:13

Source: Belga

Le Suisse Stan Wawrinka, vainqueur de Roland-Garros, avait demandé que de "grosses sanctions" soient prises par l'ATP à l'encontre du jeune Australien Nick Kyrgios, qui a tenu des propos "inacceptables" envers sa petite amie mercredi aux Masters 1000 de Montréal.

Wawrinka demande des sanctions contre Kyrgios et les obtient

Nick Kyrgios © BELGAIMAGE

En effet, mercredi, à la fin d'un premier set tendu et remporté au jeu décisif (10-8) par Wawrinka, Kyrgios avait marmonné des propos très crus, accusant la petite amie du Suisse d'avoir eu une relation avec un autre joueur du circuit. Sur le moment, le 5e joueur mondial n'avait pas entendu les propos de son adversaire, mais ceux-ci, captés par les micros de la télévision, lui avaient été rapportés après la rencontre.

"J'espère que l'ATP va prendre de grosses sanctions contre lui. Il est jeune, peut-être, mais il n'y a aucune excuse", a réagi Wawrinka, très en colère à la fin du match.

12.500 dollars d'amende

Des propos injurieux qui ont fait polémique tout au long de la journée de jeudi dans la métropole québécoise où les joueurs ont affiché leur franche solidarité avec le N.5 mondial qui avait appelé à des sanctions.

Tout en le décrivant comme un "bon gars" au talent "remarquable" avec lequel il s'entraîne de temps à autre, le N.1 mondial Novak Djokovic a estimé que "rien n'excuse le fait de diriger sa colère vers son adversaire". Pour le Serbe, il est crucial de préserver "le respect envers les joueurs et ce sport. J'espère qu'il "tirera les leçons" de cette affaire...", a-t-il ajouté.

Âgé de 20 ans, Nick Kyrgios est pour l'instant plus connu pour ses frasques que pour ses résultats. Lors du dernier Wimbledon, il avait tenu des propos injurieux envers un arbitre. Lors de sa défaite en quatre sets en 8e de finale du tournoi londonien, contre Richard Gasquet, l'espoir du tennis australien avait "balancé" plusieurs jeux lors du 2e set (6-1), s'attirant les foudres du public et de nombreux observateurs.

L'ATP lui a infligé une amende de 12.500 dollars et a annoncé l'ouverture d'une enquête qui pourrait déboucher sur la suspension du bouillant joueur qui s'est par ailleurs fait éliminer en 8e de finale par l'Américain John Isner (ATP 12), 7-5, 6-3.

En savoir plus sur:

Nos partenaires