Van Uytvanck: "Martic, c'est mieux que Serena ou Azarenka"

12/01/18 à 09:54 - Mise à jour à 09:54

Source: Belga

Il a fait un temps de chien, vendredi à Melbourne, avec de multiples averses qui ont perturbé les qualifications, mais Alison Van Uytvanck (WTA 78) ne s'en est pas plaint. La Brabançonne, 23 ans, est ravie d'être de retour à l'Open d'Australie après avoir manqué l'édition 2017 sur blessure.

Van Uytvanck: "Martic, c'est mieux que Serena ou Azarenka"

Alison Van Uytvanck © BELGA

"J'avais dû rester à la maison à la suite d'une opération au poignet droit", raconta-t-elle. "Vous imaginez donc comme je meurs d'envie de jouer." C'est la quatrième fois qu'Alison Van Uytvanck disputera l'Australian Open, un tournoi du Grand Chelem où elle n'a jusqu'à présent encore jamais réussi à franchir le premier tour. C'est dire si la droitière de Grimbergen sera motivée pour combler cette lacune contre la Croate Petra Martic (WTA 81), 26 ans.

"Je me sens bien", explique-t-elle. "J'ai déjà eu quelques matches dans les jambes, à Auckland et à Hobart, et je trouve que je suis en train de bien jouer. J'ai beaucoup travaillé physiquement durant l'hiver et point de vue tennis, j'ai cherché à améliorer mon jeu vers l'avant. Je veux devenir plus dominante."

Ali, comme on la surnomme, devrait en tout cas avoir le temps de développer son jeu contre Petra Martic, une joueuse qui n'est pas la plus puissante du circuit.

"Elle reste sur une bonne année. Elle est bien revenue, avec des huitièmes de finale à Roland-Garros et à Wimbledon. Elle a déjà été dans le Top 30, je crois. Maintenant, Martic c'est mieux que Serena ou Azarenka, sur qui je suis déjà tombée ici. Elle a un jeu similaire au mien. C'est un match à ma portée. Je vais essayer d'en profiter", conclut-elle.

Wickmayer: "C'est dur à avaler"

Yanina Wickmayer (WTA 117) a connu une grosse désillusion, vendredi à Melbourne. Obligée, pour la première fois depuis huit ans, de repasser par les qualifications pour mériter sa place dans le tableau final de l'Australian Open, l'Anversoise a chuté dès le deuxième tour contre l'Australienne Priscilla Hon (WTA 211), 19 ans, bénéficiaire d'une wild card. Sur le Show Court 3, elle s'est inclinée 2-6, 7-5 et 6-1 après 1h57 de jeu.

"C'est dur à avaler", confia-t-elle, très peu loquace, après sa défaite. "Elle a très bien joué. Moi, j'ai eu mes chances dans la deuxième manche, mais je ne les ai pas saisies."

Yanina Wickmayer aurait en effet sans doute toujours dû gagner cette rencontre en deux sets contre Priscilla Hon. Plus expérimentée et plus costaude, elle a dominé les débats contre la jeune joueuse de Brisbane, qui n'avait que son service - 64% de premières balles et 9 aces - pour garder la tête hors de l'eau. Mais 'Wicky' n'a pas su porter l'estocade aux moments-clés, comme à 5-5 dans la deuxième manche.

"J'ai fait quelques fautes, car je voulais vraiment être agressive", poursuivit l'Anversoise, qui ne sera parvenue à convertir que 2 balles de break sur 15. "Je pense que j'avais la bonne tactique, j'ai joué comme je devais, mais certaines balle sont sorties de peu. Et après l'interruption par la pluie, c'est une autre joueuse que j'avais en face de moi. Elle est sortie des vestiaires et a fait feu de tout bois. Et je n'ai plus eu voix au chapitre. Tout le mérite lui revient", conclut-elle.

Nos partenaires