Serena Williams sans pitié continue sa route vers le Grand Chelem

09/09/15 à 10:18 - Mise à jour à 10:15

Source: Belga

La N.1 mondiale Serena Williams est toujours en lice pour remporter l'US Open et réaliser le premier Grand Chelem du tennis féminin depuis 1988 après sa victoire contre l'adversaire qu'elle connait le mieux et qu'elle craint le plus sur le circuit, sa soeur aînée Venus (WTA 23), mardi.

Serena Williams sans pitié continue sa route vers le Grand Chelem

© BELGAIMAGE

Serena Williams (33 ans) s'est imposée en trois manches 6-2, 1-6, 6-3 après une heure et trente-huit minutes de jeu. Même si elle peut entrer encore un peu plus dans l'histoire en réalisant le quatrième Grand Chelem du tennis féminin, elle n'attendait aucun cadeau ou aucun traitement de faveur de son aînée (35 ans). "Dès qu'on entre sur le court, on est d'incroyables compétitrices, mais à la seconde où le match est fini, nous sommes à nouveau soeurs et amies", a expliqué, plus soulagée qu'heureuse, Serena Williams.

"Venus a joué à un niveau incroyable durant ce match, dès le premier échange, j'ai su qu'elle était là pour gagner, même si je n'en ai jamais douté", a souligné la reine du tennis féminin qui mène désormais seize victoires à onze au bilan des confrontations avec son aînée. "Venus est tout simplement la joueuse la plus difficile que j'ai eu à affronter sur le circuit", a encore déclaré l'Américaine, qui a remporté 21 titres du Grand Chelem dans sa carrière.

Le choc entre les soeurs Williams, 27e édition de leur duel, était très attendu comme en attestait la présence parmi les 23.700 spectateurs du Arthur Ashe Stadium de célébrités comme Oprah Winfrey, Kim Kardashian ou Donald Trump. Mais ce quart de finale aux allures de finale n'a guère tenu ses promesses avec un premier set à sens unique dominé par Serena, une deuxième manche contrôlée de bout en bout par Venus, avant que la cadette ne fasse respecter la logique dans le 3e et dernier set.

"Perdre n'est jamais marrant, mais au moins, j'ai la satisfaction de me dire que Serena peut encore réussir le Grand Chelem", a souligné Venus, ancienne N.1 mondiale, désormais 23e mondiale et double lauréate de l'US Open. Quant à Serena, elle décrit son aînée comme : "C'est aussi la personne la plus belle que je connaisse, c'est bizarre de jouer contre sa meilleure amie et en même temps contre sa plus grande rivale."

Au prochain tour, Serena sera opposée à l'Italienne Roberta Vinci, 43e mondiale, qui a battu plus tôt la Française Kristina Mladenovic (WTA 40) 6-3, 5-7, 6-4. La N.1 mondiale n'est plus qu'à deux succès d'un éventuel quatrième titre consécutif à Flushing Meadows et, plus important encore, du Grand Chelem.

Elle a remporté cette année les trois premiers tournois majeurs de l'année et peut devenir la quatrième joueuse de l'histoire, la première depuis l'Allemande Steffi Graf, en 1988, à avoir à son palmarès la même année les quatre trophées les plus importants du tennis. Les deux autres sont l'Américaine Maureen Connolly en 1953 et l'Australienne Margaret Smith Court en 1970.

Nos partenaires