Murray et Nadal entament bien le Masters de Londres

17/11/15 à 10:13 - Mise à jour à 10:13

Source: Belga

Andy Murray a débuté le tournoi par une victoire tout en maitrise contre David Ferrer (6-4, 6-4). De son côté, Nadal s'est imposé (6-3, 6-2) face à un décevant Wawrinka.

Murray et Nadal entament bien le Masters de Londres

Première réussie pour Murray face à Ferrer © AFP

Le Britannique Andy Murray, numéro deux mondial, a entamé son Masters par une facile victoire sur l'Espagnol David Ferrer, numéro sept, en deux sets, 6-4, 6-4, lundi à l'O2 Arena de Londres.

L'Ecossais qui n'a jamais dépassé les demi-finales (trois fois), a largement dominé grâce à sa palette de coups plus variée (23 coups gagnants pour 24 fautes directes, 14 coups gagnants pour 24 fautes pour Ferrer).

Il n'a été que brièvement inquiété, au début de la deuxième manche, lorsque Ferrer a réussi son seul break du match (0-2). Mais son avance n'a guère tenu (3-3). Murray a ensuite conclu à 5-4 comme dans la première manche en prenant le service adverse. Le tout bouclé en 1h30.

Le Britannique a montré sa volonté de se concentrer sur son "tournoi des maîtres" à Londres, sans trop songer à finale de la Coupe Davis qu'il doit disputer dans la foulée sur une autre surface à Gand contre la Belgique. La preuve c'est qu'il n'a pas hésité à monter au filet (11 points sur 20 montées).

C'est la seconde victoire en huit jours de Murray sur le vétéran espagnol de 33 ans, après la demi-finale de Paris-Bercy (6-4, 6-3).

Nadal n'a pas dû forcer son talent

L'Espagnol Rafael Nadal (ATP 5) a commencé son Masters par une victoire sur le Suisse Stan Wawrinka (ATP 4) en deux sets, 6-3, 6-2, lundi à Londres.

Il s'agissait du troisième match en un mois entre les deux joueurs, Nadal s'étant imposé à Shanghai (6-2, 6-1) et Wawrinka ayant pris sa revanche à Paris (deux fois 7-6) il y a huit jours en quart de finale de Bercy.

Face à un Wawrinka extrêmement inconstant, le Majorquin a pu se contenter d'assurer en attendant la faute. Le Suisse, pas à la hauteur, les a commises en grand nombre: pas moins de 35, contre 12 pour Nadal.

Paraissant agacé, le vainqueur de Roland-Garros n'a jamais pu trouver sa concentration. A part quelques fulgurances, notamment sur les balles de break, dont les sept sauvées dans le premier jeu du second set, il n'a pas paru vraiment concerné par le match. Celui-ci n'a d'ailleurs duré qu'une heure et vingt-deux minutes.

Nadal en est désormais à 14-3 dans ses duels avec Wawrinka, mais avant Londres il avait perdu trois des quatre derniers.

Nos partenaires