Muguruza, une surdouée en finale de Wimbledon

10/07/15 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Terrifiée à l'idée d'atteindre sa première finale de Grand Chelem, Garbiñe Muguruza a tremblé, mais n'a pas plié pour remporter le match le plus important de sa carrière face à Radwanska. Cela tombe bien, l'Espagne attendait cela depuis 19 ans à Wimbledon. Portrait d'une surdouée qui arrive enfin à maturité.

Muguruza, une surdouée en finale de Wimbledon

Muguruza atteint pour la première fois de sa carrière la finale d'un Grand Chelem, avant d'autres? © BELGAIMAGE

Qui l'eût cru? Personne à vrai dire. Car Garbiñe Muguruza sortait d'une préparation difficile sur le gazon, un terrain qu'elle ne porte pas vraiment dans son coeur. Eliminée sans gloire au premier tour de Wimbledon l'an dernier, l'Espagnole a cette fois-ci réalisé un parcours exceptionnel en éliminant Kerber, Wozniacki, Bacsinszky et enfin Radwanska en demi-finale. Impressionnante tout au long de la compétition, la joueuse de 21 ans s'est appuyée sur son service dévastateur et sa puissance pour imposer son jeu à l'adversaire. Dôtée d'un très bon revers, sa meilleure arme, Muguruza a douté pendant un set avant de conclure et de confirmer une progression fulgurante.

A Star is born

La native de Caracas - elle possède la double nationalité - a quitté le Venezuela pour l'Espagne à l'âge de 6 ans. Histoire de se former à Barcelone, dans l'académie de Sergi Bruguera, deux fois vainqueur à Roland-Garros et entraîneur actuel de Richard Gasquet. Très prometteuse, son histoire est partagée entre ses deux pays, un dilemme dont elle mettra fin en choisissant l'Espagne qu'elle représente en Fed Cup depuis l'an dernier. Muguruza n'a gagné qu'un titre WTA, à Hobart. C'était aussi en 2014, année qui marquera son arrivée dans le classement des 50 meilleures joueuses mondiales. De retour sur le circuit après une grave blessure qui l'a tenue éloignée des terrains durant six mois, Muguruza s'offrira cette année là quelques exploits d'envergure dont une victoire face à ... Serena Williams au premier tour de Roland-Garros.

Peut-elle battre son idole?

Mais affronter la montagne Serena Williams en finale d'un Grand Chelem, c'est une autre histoire. Sans pression, Muguruza, qui entrera dans le Top 10 après le tournoi, défiera la cadette des soeurs Williams, dépourvue d'un titre à Londres depuis trois ans. Un match face à son idole de toujours pour rentrer définitivement dans l'histoire du tennis espagnol, un pays qui n'avait plus été autant à la fête à Wimbledon depuis Arantxa Sanchez, c'était il y'a 19 ans.

Gillian Hermand

En savoir plus sur:

Nos partenaires