Le tennis : pas si propre que ça ?

04/10/17 à 14:00 - Mise à jour à 03/10/17 à 14:58
Du Sport/Footmagazine du 04/10/17

Selon les experts en dopage, les contrôles effectués en tennis sont ridicules.

Le tennis : pas si propre que ça ?

Sara Errani a été suspendue deux mois pour dopage. © AFP

La suspension pour dopage de l'Italienne Sara Errani, numéro cinq en 2013, a pris fin le 2 octobre. L'ITF, la fédération internationale de tennis, a été gentille : elle ne l'a sanctionnée que pour deux mois, sa mère ayant déclaré qu'elle avait mêlé par mégarde sa médication contre le cancer à des pâtes. L'ITF a jugé l'explication acceptable.

Maria Sharapova rejoue depuis plusieurs mois. La blonde Russe a été contrôlée positive au meldonium, un produit utilisé par les cardiaques, en janvier 2016. Elle a été écartée des courts pendant quinze mois. Ses collègues l'ont conspuée mais l'ITF n'a pas bronché. Peine accomplie, point à la ligne.

" Nous avons un formidable produit commercial et de brillants modèles. Le tennis est un sport propre. Je pense qu'il n'a jamais été aussi prospère ", a déclaré Chris Kermode, le président de l'Association of Tennis Professionals, la fédération qui défend les intérêts des joueurs masculins.

Les experts ne sont pas d'accord : la gestion du dopage est ridicule au sein de l'ITF. " On contrôle plus et mieux les sports où on gagne peu, comme le canoë-kayak. " De 2010 à 2014, seuls 20% des contrôles ont été effectués en dehors des compétitions, selon les chiffres de la WADA, l'autorité mondiale ès dopage. Depuis, le rapport entre les contrôles en compétition et en dehors est de 50-50 mais on ne recherche que sporadiquement des traces d'EPO et de testostérone synthétique.

" C'est trop cher ", déclare Stuart Miller de l'ITF. " Nous consacrons 3,4 millions d'euros par an aux contrôles. Si nous devons chercher des traces d'EPO et de testostérone synthétique dans tous les échantillons, nous dépenserons entre 1 et 1,4 million de plus. C'est impossible. "

Étrange : le vainqueur de l'US Open est reparti avec une enveloppe de près de 3,2 millions et le tournoi a distribué 42 millions au total.

Par Chris Tetaert

En savoir plus sur:

Nos partenaires