"J'ai persévéré. C'est l'histoire de ma carrière"

30/06/17 à 14:30 - Mise à jour à 01/07/17 à 18:02

L'Ecossais Andy Murray est sans doute l'une des personnes les plus suivies du Royaume-Uni durant Wimbledon, mais il s'accomode plutôt bien de l'énorme pression qui repose sur ses épaules.

Le tapis vert a été déroulé, les fraises ont été cueillies et les tenues blanches repassées... Wimbledon, la plus prestigieuse des quatre levées du Grand Chelem, commence ce lundi à Londres. Andy Murray (ATP 1), le tenant du titre, qui souffre depuis plusieurs jours d'une gêne à la hanche, y sera une nouvelle fois le centre de toutes les attentions. Il est amusant de constater que c'est dans les coups de raquette d'un Ecossais que les Anglais ont dû reporter leurs espoirs d'avoir un jour à Wimbledon un successeur au légendaire Fred Perry, vainqueur pour la dernière fois en... 1936. Mais l'enfant rebelle de Dunblane, 30 ans, s'est plutôt bien accomodé de l'énorme pression des attentes qui repose sur ses épaules. Entretien.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Sport/Footmagazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Sportfootmagazine.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires