Goffin, l'année des primeurs

08/06/16 à 11:00 - Mise à jour à 07/06/16 à 13:29

Source: Sportmagazine

Passé de la 13e à la 11e place mondiale, il a disputé son premier quart de finale d'un grand chelem. David Goffin file vers le top dix.

Goffin, l'année des primeurs

Le meilleur est encore à venir pour David Goffin. © BELGAIMAGE

Jeudi soir, David Goffin hésitait entre deux sentiments. Il était satisfait de son parcours parisien tout en étant conscient qu'il aurait pu en retirer davantage encore. Il a gagné le premier set et une balle de set facile au tie-break du deuxième, ce qui lui aurait éventuellement permis de plier le match contre Dominic Thiem en sa faveur. "A ce moment, je ne voyais pas comment gagner car David était meilleur", a déclaré l'Autrichien.

Goffin a disputé trois sets à un niveau très élevé, dans un décor empreint de tristesse: il y avait peu de spectateurs le long du Court Suzanne Lenglen, le mercure affichait onze degrés et à la fin, il a pleuviné. On aurait dit que les dieux se révoltaient contre la victoire de Thiem, âgé de 22 ans et figure de proue de la nouvelle génération. Après Roland Garros, il a d'ailleurs intégré le top dix mondial.

Goffin a raté une occasion de se lever, lundi, avec le rang sept, derrière Novak Djokovic, Andy Murray, Roger Federer, Rafael Nadal, Stan Wawrinka et Kei Nishikori. Un poids léger de 70 kilos parmi les géants du tennis, dont cinq ont plus de 29 ans. En fin d'année, Nishikori aura 27 ans alors que Goffin fêtera ses 26 ans début décembre.

"David atteindra son sommet dans deux ou trois ans, quand il aura assez d'expérience et pourra bien étudier ses adversaires", a expliqué Thomas Johansson à Play Tennis avant Roland Garros. Le Suédois de 41 ans, lauréat de l'Open d'Australie 2002 et finaliste malheureux des Jeux de Pékin 2008 en double, avec Simon Aspelin, face au duo Federer-Wawrinka, est depuis février le coach de Goffin, avec Thierry Van Cleemput.

Johansson, qui a lui-même atteint son meilleur classement, le rang sept, à 27 ans, est impressionné par les progrès de Goffin. A l'Open d'Australie, après avoir battu Thiem, il a échoué en huitièmes de finale contre Roger Federer. Thomas Berdych (ATP 8) a été trop fort pour lui à Marseille mais a été balayé en deux sets 6-0, 6-0 par le Liégeois à Rome. Goffin a encore pris la mesure de Wawrinka (ATP 4) à Indian Wells. C'est sa deuxième victoire de la saison contre un joueur du top dix. En 2014, il avait battu Milos Raonic (ATP 9).

A Miami et à Indian Wells, des tournois de l'ATP World Tour Masters 1000, il a atteint le stade des demi-finales, une première, comme son quart de finale à Roland Garros. Pourtant, ses meilleurs tournois sont encore à venir. S'il a décidé de faire l'impasse sur Rosmalen, où il avait été battu en finale, l'année passée, par Nicolas Mahut mais qu'il parvient ensuite à franchir le cap des huitièmes de finale à Wimbledon (où il s'était incliné face à Wawrinka), il pourrait intégrer le top dix avec quelques semaines de retard...

Par Chris Tetaert

En savoir plus sur:

Nos partenaires