Goffin battu par Donaldson : "J'étais complètement ailleurs"

31/08/16 à 09:28 - Mise à jour à 09:30

Source: Belga

C'est l'une des premières grosses surprises du tableau masculin à l'US Open. David Goffin (ATP 14) est tombé de haut mardi à New York. Le Liégeois, 25 ans, a vécu une désillusion aussi grande que l'Empire State Building en s'inclinant 4-6, 7-5, 6-4 et 6-0 dès le premier tour contre le jeune Américain Jared Donaldson (ATP 122), 19 ans, issu des qualifications.

Goffin battu par Donaldson : "J'étais complètement ailleurs"

David Goffin © BELGA

"Il n'y avait pas de problème physique. C'était surtout mental. J'étais complètement ailleurs", a confié, le n°1 belge, forcément déçu, alors qu'il espérait atteindre pour la première fois de sa carrière la deuxième semaine à Flushing Meadows.

David Goffin, pourtant, a eu toutes les cartes en main pour battre Jared Donaldson sur le court n°17. Le Liégeois a ainsi mené 6-4, 4-2 contre l'adolescent du Rhode Island avant de connaître un énorme passage à vide sous un soleil de plomb et de finir la rencontre lessivé avec 17 doubles fautes (!) à son actif.

"Je savais qu'il frappait bien la balle des deux côtés et qu'il se déplaçait avec pas mal de légèreté. Ce n'était pas facile à gérer. Là, je me sens un peu au bout du rouleau", ajouta-t-il.

Cette défaite marque un coup d'arrêt pour David Goffin, qui a vu sa belle série en Grand Chelem s'achever brutalement. Le n°1 belge avait toujours atteint les huitièmes de finale au minimum dans les tournois majeurs en 2016, et même les quarts à Roland Garros. Il devra désormais se rattraper lors de la tournée asiatique s'il veut espérer finir l'année dans le Top 10 mondial. Jared Donaldson, lui, affrontera le Serbe Viktor Troicki (ATP 32) jeudi au deuxième tour.

"Une victoire très, très spéciale"

"C'est une victoire très, très spéciale pour moi" a déclaré Jared Donaldson qui était aux anges. "L'ambiance était palpitante et je pense que j'ai disputé un très bon match", a-t-il expliqué. "Les conditions étaient vraiment difficiles. Il faisait très chaud. Je savais que je devais être très efficace avec mes coups de fond de court, sans quoi David me ferait courir dans tous les sens. Après lui avoir volé (sic) le deuxième set, où j'étais mené 4-2, la balle a commencé à rouler pour moi. J'ai pris confiance et saisi mes occasions. C'est génial ! "

Coaché par l'ancien joueur Taylor Dent, Jared Donaldson aura épaté par sa force de frappe autant que par sa force tranquille. Du haut de son 1,88 m, le natif du Rhode Island, qui vit aujourd'hui en Californie, a claqué 12 aces et décoché 39 coups gagnants tandis que David Goffin servait 17 doubles fautes.

"J'ai beaucoup progressé au service avec Taylor, mais j'ai surtout appris qu'en tennis, la différence peut être minime. Il est crucial de bien négocier les points importants. Contre quelqu'un comme lui, qui joue long et défend très bien, le deuxième service est peut-être le coup le plus faible dont il faut tirer profit. J'ai été très agressif à chaque fois que j'en ai eu la possibilité et je crois que c'est aussi pour cette raison qu'il a frappé tant de doubles fautes. Je suis très content, mais pas question de me reposer sur mes lauriers. Ce n'est que le premier tour", a-t-il conclu.

Nos partenaires