Éliminée et blessée à la cuisse, Kirsten Flipkens est incertaine en double

09/08/16 à 19:31 - Mise à jour à 19:28

Source: Belga

La belle aventure de Kirsten Flipkens dans le simple dames du tournoi olympique de tennis de Rio s'est achevé en huitièmes de finale mardi en début d'après-midi. La N.2 belge a cédé en deux sets 6-4 et 6-3 face à l'Allemande Laura Siegemund (WTA 32).

Éliminée et blessée à la cuisse, Kirsten Flipkens est incertaine en double

© BELGA

Blessée aux ischio de la jambe gauche, et soignée sur le court durant le 2e set, l'Anversoise n'est pas certaine de pouvoir s'aligner avec Yanina Wickmayer dans le match du 2e tour du double programmé plus tard l'après-midi. "On va en discuter avec l'équipe. J'espère bien. Je ne dois servir que tous les quatre jeux et il ne faut pas courir de gauche à droite en double donc on va essayer de commencer et ensuite on verra."

"J'avais déjà une petite gêne depuis quelques jours à mes ischios et là je me suis fait mal sur un revers au début du 2e set. Ce n'était pas terrible, évidemment. Je sentais que je ne pouvais pas servir comme avant", a précisé 'Flipper'.

"A 1-2 et 30-15 (sur le service de la Belge) pour moi, l'arbitre change le point de 40-15 à 30-30. Et au lieu de faire 2-2 cela fait 1-3. Cela change tout. C'est frustrant. On n'a pas envie de se faire voler. C'est vraiment dommage qu'aux Jeux, il n'y ait pas la possibilité d'avoir le 'Hawkeye' (challenge vidéo) sur tous les courts. Au premier set, j'ai eu la malchance avec deux balles 'let' et au 2e j'ai eu la malchance avec l'arbitre."

Flipkens a évoqué le jeu de son adversaire, contre laquelle elle ne s'est procurée que deux balles de break (sur le seul jeu de service qu'elle lui a pris pour égaliser à 1-1 au début du 2e set).

"Siegemund joue surtout service-volée mais elle joue aussi très bien tactiquement. Ce n'est pas une Williams, une Kerber ou une Azarenka, mais je savais que ce serait difficile."

Malgré cette défaite, Kirsten Flipkens gardera un souvenir mémorable de ses premiers JO, après avoir manqué les deux précédents en raison de blessures. "Battre Venus Williams, sur le Central, avec un tel public, c'est un rêve qui s'est réalisé. Un des plus beaux matches de ma carrière. Je termine parmi les seize dernières (à la 9e place ex aequo). Dans d'autres sports c'est une demi-finale. Donc, ce tournoi est plus que réussi."

Nos partenaires