David Goffin échoue et Djokovic frôle la catastrophe

01/04/15 à 17:58 - Mise à jour à 17:58

Source: Belga

David Goffin (ATP 20) n'a pas réussi à se hisser en quart de finale du tournoi de tennis de Miami, disputé sur surface dure et doté de 5.381.235 dollars, mardi. Tandis que Novak Djokovic (ATP 1) est passé tout près de l'élimination face à l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov, avant de s'imposer en trois sets.

David Goffin échoue et Djokovic frôle la catastrophe

© @ sadzot

David Goffin a en effet trouvé son maître en la personne du Japonais Kei Nishikori, numéro cinq mondial et tête de série n°4, qui ne lui a au total laissé que trois jeux: 6-1, 6-2. Goffin a été éjecté du tableau final en 1 heure et 22 minutes.

Goffin qui n'a pas pesé lourd au premier set a en revanche réussi un break pour mener 2-0 au second. Mais son adversaire a aussitôt réagi et a vite remis les pendules à l'heure, même si le Belge s'est encore offert deux balles de break qu'il n'a pas été en mesure d'exploiter à 2-5. Nishikori a par contre conclu à la deuxième balle de match.

C'était la première fois que Goffin atteignait les huitièmes à Miami. Il avait en effet été éliminé au 2-ème tour en 2012, et au 3-ème en 2013. Sorti des qualifications en 2014, il n'avait ensuite pas franchi le premier tour qui l'opposait à l'Argentin Horacio Zeballos (5-7, 3-6).

Nishikori, 25 ans, affrontera en quart de finale le vainqueur du choc Milos Raonic (Can/ATP 6/N.6) - John Isner (USA/ATP 24).

Djokovic s'impose difficilement face à Dolgopolov

Le N.1 mondial Novak Djokovic s'est retrouvé mené par le 65e mondial, Alexandr Dolgopolov, sur un nuage pendant une heure de jeu, 7-6 (7/5), 4-1, avant de retrouver ses esprits pour empocher la 2e manche 7-5.

Touché à un pied et sans doute au moral, Dolgopolov a ensuite complètement craqué et concédé la dernière manche en vingt minutes. En quarts de finale, "Djoko", déjà vainqueur à trois reprises à Key Biscayne, sera opposé à l'Espagnol David Ferrer, vainqueur plus tôt du Français Gilles Simon (7-6 7/5), 6-0).

En savoir plus sur:

Nos partenaires