David Goffin échoue en demi-finale face à Diego Schwartzman malgré deux balles de match

22/10/16 à 19:47 - Mise à jour à 19:46

Source: Belga

L'affiche de la finale de la première édition de l'European Open de tennis d'Anvers est connue. Elle n'est sans doute pas la plus belle dont pouvait rêver le public et les organisateurs.

David Goffin échoue en demi-finale face à Diego Schwartzman malgré deux balles de match

© Belga

Le N.1 belge et tête de série N.1 du tournoi David Goffin (ATP 12) n'est pas parvenu à conclure dans la seconde demi-finale, samedi en fin d'après-midi, face à l'Argentin Diego Schwartzman (ATP 77). Il a pourtant mené 3-5 et bénéficié de deux balles de match à 4-5 dans le 3e set avant de s'incliner 7-5, 2-6, 7-5 et 2h23 de jeu.

Plus tôt, dans la première demi-finale de cet ATP 250 doté de 566.525 euros, le Français Richard Gasquet (ATP 19/N.3), 30 ans, avait lui aussi éprouvé beaucoup de peine mais s'en était sorti victorieusement face au jeune Britannique de 21 ans Kyle Edmund (ATP 43) 3-6, 7-5, 6-2.

Malgré la prise du service de son adversaire dès l'entame du match (0-1), Goffin n'est pas parvenu à développer son jeu. Le meilleur joueur belge de l'histoire au classement ATP, en course pour une place au Masters, s'est montré fébrile dans le premier set tant au service (55% de 1e balle, 5 double-fautes) qu'en retour (38% en 1e balle).

Accrocheur en diable, le petit (1m70) Buenos-Airiens de 24 ans, accroché au fond du court, se battait sur chaque balle confirmant que ses succès anversois contre Nicolas Mahut (ATP 40), Taylor Fritz (ATP 70) et Pablo Cuevas (ATP 22) ou encore au Challenger de Baranquilla, en septembre, n'étaient pas si surprenants. Revenu immédiatement à hauteur de son adversaire (1-1), il eut même l'occasion de prendre l'avantage. C'est au contraire Goffin qui lui rafflait son service (2-3), sans prendre toutefois le large puisque le Sud-Américain égalisait à 4-4. Schwartzman loupa une première balle de set à 5-4 avant de conclure sur le service du N.1 à Anvers: 7-5 après 62 minutes.

Sans livrer un match inoubliable, Goffin prit assez vite l'ascendant dans la 2e manche. L'Argentin gagna sa première mise en jeu mais ne fut plus capable de répondre à la qualité de frappe du Belge qui aligna 5 jeux (1-5) avant d'égaliser à un set partout: 2-6. A l'inverse de la veille contre Copil, ou lors de la première demi-finale, la rencontre n'avait pas pour autant basculé en faveur du joueur le mieux classé au ranking mondial.

Goffin s'empara bien de la mise en jeu de Schwarztman mais ne confirma pas le break (1-1). Le joueur à la casquette n'était pas décidé à s'avouer battu sans se battre. Il sauva une balle de 2-1 en faveur du chou-chou du public anversois, ce qui lui permit de rester devant au marquoir (2-1 et 3-2).

Le récent finaliste de Tokyo dut s'employer pour arracher le souvent déterminant 7e jeu d'autant que l'Argentin était au service (3-4). A 3-5, il restait à conclure. Là encore, à 4-5, Goffin montra ses limites ce samedi en ne parvenant pas à mettre à profit l'une de ses deux deux balles de match (5-5). La pression monta d'un cran encore quand Schwartzman assura sa mise en jeu (5-6). Goffin flancha alors carrément en cédant son jeu de service "blanc", synonyme d'élimination.

Nos partenaires