Coupe Davis: Tsonga écrase Darcis, la France égalise face à la Belgique

24/11/17 à 18:41 - Mise à jour à 20:16

Source: Belga

La France a égalisé à une victoire partout en finale de la Coupe Davis de tennis vendredi au stade Pierre Mauroy à Villeneuve d'Ascq (Lille). Steve Darcis, 33 ans, 76e mondial, n'a pu créer l'exploit face à Jo-Wilfried Tsonga, 32 ans, s'inclinant 6-3, 6-2, 6-1 en 1 heure et 46 minutes de jeu.

Coupe Davis: Tsonga écrase Darcis, la France égalise face à la Belgique

Steve Darcis et Jo-Wilfried Tsonga © Belga

A lire aussi: Coupe Davis: Goffin domine Pouille et place la Belgique aux commandes

Sur la surface dure lilloise, le Liégeois, est tombé face au 15e joueur du monde. Si Steve Darcis a tenu le choc jusqu'à 3 partout, devant malgré tout sauver déjà une balle de break dans le 6e jeu, le Français a aligné ensuite 7 jeux d'affilée pour empocher la première manche (6-3) et mener 4 à 0 dans le deuxième set. La domination du numéro 1 français se poursuivait car si Darcis avait réduit à 4-1, Tsonga menait 2 sets à 0 après 1 heure et 18 minute de jeu (6-2).

Dans le 3e set, Jo-Wilfried Tsonga reprenait tôt le service de son adversaire pour mener 3-1 confirmant son gain ensuite 4-1, et enfonçant le clou pour boucler la rencontre en moins de deux heures de jeu également: 6-1 en 1 heure et 46 minutes.

"Il était plus fort, tout simplement"

"L'objectif était de jouer mon jeu et d'empêcher qu'il puisse jouer le sien. J'ai essayé de m'accrocher et de me battre sur tous les points, cela n'a pas fonctionné", a expliqué Steve Darcis qui ne voulait pas invoquer une quelconque douleur au coude soigné ces dernières semaines.

"Je me sentais bien. Je n'avais pas de douleur. Il a tout simplement été meilleur que moi. Il a joué un gros match alors qu'il avait la pression après la victoire de David. J'ai juste joué contre quelqu'un de plus fort, et je n'ai pas su trouver la solution. J'ai perdu en trois sets, c'est décevant, mais c'est comme ça."

'Mister Coupe Davis' a gagné ses 5 matches en 5e match en Coupe Davis, mais Steve Darcis ne veut pas se projeter jusqu'à dimanche. "C'est seulement 1-1, rien ne dit que l'on ira au 5e match. Mais si c'est le cas, et si je devais me retrouver sur le terrain, le fait d'avoir joué aujourd'hui (vendredi) m'a permis de prendre des repères et de prendre conscience de l'ambiance. Je serai prêt, mais beaucoup de choses vont se passer encore."

"Une seule chose comptait, battre Darcis pour revenir à 1-1"

"Au vu du premier match, le plus important était de ramener mon équipe à un partout, peu important le scénario", a pour sa part expliqué Jo-Wilfried Tsonga. "Maintenant, c'est important d'avoir gagné de cette manière, mais le plus important était de revenir à égalité. J'étais prêt à tout, comme tout le monde dans l'équipe. On s'est préparé pour enchaîner les matches, être performants et ramener le Saladier. S'il faut aller dans le double, je suis prêt à y aller. On est tous en mission. Les Belges aussi. On s'affronte pour ça. J'ai surtout hâte d'être à dimanche pour savoir si on ramène le Saladier à la maison. Mais là on est surtout focalisé sur le prochain point, le prochain set et le prochain match."

En ouverture, David Goffin, 7e mondial, avait dominé Lucas Pouille (ATP 18) 7-5, 6-3, 6-1 en 1 heure 59 minutes de jeu pour offrir le premier point à la Belgique.

Samedi, le double est au programme avec sur papier un duel entre Pierre-Hugues Herbert/Richard Gasquet et Ruben Bemelmans/Joris De Loore, mais les deux capitaines ont jusqu'à une heure avant le coup d'envoi pour modifier la composition de leur équipe. Dimanche fera place aux deux derniers simples.

La Belgique, à la recherche de sa première victoire en Coupe Davis pour sa 3e finale, la 2e en trois ans, est ainsi à égalité après la première journée (1-1) avec la France, en quête d'un 10e Saladier d'Argent, mais le premier depuis 16 ans.

Nos partenaires